Aller au contenu

Des jeux pour toute une région et des enfants plein la ville… Voilà un rêve qu’il est doux d’imaginer, voilà le défi que nous voulons relever !

« L’article a fait l’objet d’une première publication dans la revue Enfants d’Europe N°19 : « Jouer en plein air » (nov. 2010), disponible sur www.lefuret.org » La ludicité est une composante essentielle de la qualité de vie en ville. Elle participe au développement psychomoteur, physique et social des enfants comme des adultes. C’est pourquoi Bruxelles Environnement, en tant qu’organisme public a mené en 2009 une évaluation quantitative et qualitative des aires de jeux et de sport en Région bruxelloise. L’institut qui gère actuellement 55 aires de jeux et terrains de sport répartis sur 38 espaces verts a souhaité disposer de données pertinentes et d’analyses spécifiques en vue de confronter la situation globale de l’offre et les besoins réels sur le territoire bruxellois. Au total, plus de 300 aires de jeux, régionales et communales ont été recensées. Les zones de carence, dès lors prioritaires en terme d’intervention ont pu être clairement identifiées. Elles se rassemblent dans les quartiers les plus pauvres de Bruxelles où, de façon générale, ni l’aménagement de l’espace public, ni celui de l’espace privé ne sont actuellement en mesure de répondre à l’importante demande en espaces de jeux. D’autre part, il existe un manque d’espaces adaptés pour accueillir les familles, les enfants souffrant d’un handicap, et les enfants plus âgés (10-12 ans). D’un point de vue qualitatif, des observations de terrain et rencontres organisées dans plusieurs écoles de Bruxelles pour recueillir le point de vue des enfants ont permis de compléter nos connaissances. De manière générale, les enfants préfèrent toujours la qualité et la simplicité d’un espace permettant des jeux variés à l’offre pléthorique de modules de jeux concentrés sur une aire classique. Il y a lieu de diversifier les types de plaines de jeux (aventure, nature, sport, thématique…) et viser une meilleure complémentarité. Soulignons aussi l’importance finalement très relative des équipements. Les enfants indiquent que – même pour des zones de jeux formelles – l’espace entre les équipements est important. « On joue surtout entre les différents équipements », disent-ils. Au niveau de l’implantation d’espaces de jeux, il s’agit de ne pas raisonner uniquement en termes d’aires de jeux, mais aussi d’augmenter la ludicité de l’espace public. Il faut prévoir des éléments informels qui stimulent le jeu dans le paysage naturel ou urbain ou à l’inverse intégrer des caractéristiques du paysage (arbre, pente, relief…) dans la zone de jeux formels. Lorsque c’est possible, évitons de clôturer les aires de jeux afin d’augmenter leur rayonnement et de permettre une meilleure intégration de ceux-ci dans leur contexte général. Avant tout aménagement, il est intéressant d’évaluer les zones à haute valeur ou potentiel ludique (relief du terrain, éléments naturels, facilité d’accès, proximité d’écoles, d’associations…). Une carte d’intensité ludique peut être établie à cet effet et devenir un outil précieux d’aide à la planification et à l’implantation d’une aire de jeux. A un niveau plus politique, la stratégie globale de redéploiement des aires de jeux développée par Bruxelles Environnement s’inscrit comme l’une des priorités du Gouvernement actuel qui doit faire face à un véritable défi démographique en Région bruxelloise : rajeunissement de la population, pression croissante exercée sur l’espace public et les espaces verts… Les plaines de jeux sont considérées comme un véritable enjeu de la ville de demain. Cette stratégie vise la mise en place d’un véritable ‘maillage jeux’ à Bruxelles. Cela fait référence à l’intégration des différents niveaux de rayonnement ludique (rue, quartier, commune et Région) et l’amélioration des connections entre les plaines de jeux formelles (équipements) et les espaces de jeux informels (parcs, squares…). Plusieurs grands principes et lignes de conduite sont présentés dans le cadre de cette stratégie comme par exemple :
  • Agir prioritairement sur les zones de carence identifiées ;
  • Fédérer les acteurs et articuler le ‘maillage jeux’ autour des quatre niveaux de rayonnement identifiés (niveau de la rue, niveau du quartier, niveau de la commune et niveau régional) ;
  • Diversifier l’offre et augmenter l’inventivité et l’originalité des aires de jeux ;
  • Stimuler la création des espaces de jeux informels et la mise en place des éléments qui stimulent le jeu dans l’espace public ;
  • Intégrer la participation des enfants et futurs usagers dans l’aménagement des espaces publics ;
  • Augmenter l’offre pour les publics peu ou pas représentés dans l’offre actuelle (préadolescentes, enfant ayant un handicap…).
Concrètement, de nouvelles plaines de jeux innovantes, originales et faisant appel à un processus participatif ont été inaugurées ces dernières années par Bruxelles Environnement dont, parmi ses réalisations, citons notamment :
  • La plaine de jeux Georges Henri située dans la zone sud de Bruxelles qui a fait appel à la participation des enfants du quartier et à un architecte. Originalité, diversité et aventure sont au rendez-vous pour cette plaine de jeux unique en son genre.
  • Située sur un site historique et bordée par trois quartiers sociologiquement différents, la plaine de jeux de la Porte de Hal offre aux enfants du rêve et de l’aventure avec son gigantesque château et son village médiéval entouré de sable blanc.
  • A la suite d’un concours d’idées lancé auprès d’étudiants en art et architecture, puis à l’intervention de professionnels de la construction, le Square des Ursulines a pris forme. Inauguré en 2006, il accueille aujourd’hui skateboards, rollers et BMX pour le plus grand plaisir des piétons en quête de divertissement.
D’autres réalisations et projets représentatifs de la démarche et de la réflexion autour du ‘Maillage jeux’ sont en cours.
  • Le Parc de Laeken est identifié comme un des sites pouvant accueillir un espace récréatif d’ampleur régionale. Le projet en cours met notamment en pratique le concept d’espace très ouvert. Bruxelles Environnement prévoit d’augmenter l’offre et les possibilités ludiques en développant notamment le concept de ‘plage verte’ (Jeux d’eau et fontaine, transats, zones de jeux, tables à pique-nique, kiosques et structure horeca,…).
  • Le Parc Roi Baudouin, en pleine rénovation a permis de tester l’utilisation de ce nouvel outil qu’est la ‘carte d’intensité ludique’.
  • Les écoles à proximité et enfants pratiquant le parc et ses plaines de jeux ont contribué à cette analyse de terrain. Cela a permis d’identifier les zones de jeux informels (terrain dans les sous-bois pour les BMX, sculpture dans le parc comme lieu de rassemblement des jeunes…) et de les intégrer aux lignes directrices pour un remaniement des aires de jeux dans le parc.
  • Le Parc Bonnevie : au cœur du vieux Molenbeek, un quartier densément peuplé de l’ouest de Bruxelles, une toute nouvelle plaine de jeux a pris forme. Imaginée par les enfants du quartier, impliqués dès le début dans la conception de ce nouvel espace et supervisée par le bureau d’architecte Suède36 et Buurthuis Bonnevie, la plaine de jeux du Parc Bonnevie est représentative de la démarche de participation menée par Bruxelles Environnement. Le résultat est spectaculaire : un univers coloré, dynamique et original dans un parc vivant.
  • Parmi les aménagements réalisés très récemment par Bruxelles-Environnement, citons encore la plaine de jeu du Parc Seny perchée sur sa colline, celle du Rouge-Cloître entre nature et aventure, celle de la Promenade SNCB qui cible les plus petits avec une zone de sable et des jeux d’eau, ou encore celle du Pavillon chinois à Laeken, une plaine de jeu réalisée tout en bambou.
  • Lorsque que les espaces verts viennent à manquer, et notamment dans les quartiers les plus denses de Bruxelles, il faut alors inventer de nouvelles façons d’amener le jeu dans l’espace public. C’est ainsi que deux projets pilotes ont vu le jour : la Grotte du Yéti, une structure mobile originale qui suscite l’imaginaire des enfants et qui peut être installé dans un environnement urbain (square, place, rue fermée à la circulation…). Et Le mur infernal, une animation de rue qui consiste à foncer avec une planche à roulettes dans un grand mur construit avec des caisses en carton.
Signalons également que Bruxelles-Environnement, avec la collaboration du bureau L’Escaut, finalise cette année deux publications sur les aménagements d’aires de jeux et terrains de skate. Celles-ci sont destinées à soutenir les maîtres d’ouvrages, concepteurs, administrations et tout autre acteur impliqué dans l’aménagement de l’espace public. Sans prétendre à l’exhaustivité, ces deux études lancent une série de pistes pour repenser la ludicité en ville. Quelle que soit l’option, nous vous apportons les suggestions qui vous aideront à transformer votre projet en un rêve d’enfant. Car, comme le disait Friedrich Nietzsche : « Chaque homme cache en lui un enfant qui veut jouer ». Contact : eb.te1708648576nsiri1708648576.tnem1708648576ennor1708648576ivne@1708648576reivi1708648576vudc1708648576 0032 563 41 74 La carte interactive sur les aires de jeux à Bruxelles est désormais accessible sur le site : www.villedurable.be

Documents joints

Cet article est paru dans la revue:

Santé conjuguée, n° 67 - mars 2014

Les pages ’actualités’ du n° 67

Mémorandum de la Fédération des maisons médicales : jalons pour le changement

Bientôt les élections, régionales, fédérales, européennes. Sur fond d’un grand bouleversement : la sixième réforme de l’Etat. Les enjeux pour la santé sont énormes, à tous les étages et différents acteurs envoient leurs constats, revendications et propositions(…)

- Fédération des maisons médicales et des collectifs de santé francophones

Manifeste pour une reconnaissance et un financement fiable de la promotion de la santé, de l’éducation pour la santé, de la prévention collective et de la santé communautaire

Plusieurs acteurs de la santé publique en France viennent de lancer, suite à la « Nouvelle stratégie de santé » définie par le Gouvernement, un manifeste. La diffusion de ce manifeste dans nos colonnes est d’actualité : on y(…)

-

L’enquête 12/12/12

Le groupe Re-Germ a comme objectif général de réfléchir et d’agir, en tant que travailleurs de la santé, sur les facteurs sociaux et environnementaux de la santé dans notre région. Son nom fait référence au GERM(…)

- Christian Legrève

Médecine sociale toujours à la pointe à la Pointe

Camille Gérin, 30 ans, pratique à la Clinique communautaire de Pointe Saint-Charles à Montréal. Petit quartier, grand sentiment d’appartenance : fondé en 1970, l’établissement, ancêtre du modèle des centres locaux de services communautaires (CLSC) a un long(…)

- Michel Dongois

Balises

La santé de l’enfant : de quoi parle-t-on ?

Une approche globale et positive de la santé et du bien-être de l’enfant, ainsi que des facteurs qui l’influencent, repose sur le cadre de la promotion de la santé et de la Convention internationale des droits(…)

- Gaëlle Amerijckx

Bruxelles, terre de constrastes

Myriam De Spiegelaere s’est toujours engagée dans la lutte contre les inégalités sociales de santé. Tout au long de son mandat de co-directrice à l’Observatoire de la santé et du social à Bruxelles (l999-2012), elle a(…)

- Marianne Prévost, Myriam De Spiegelaere

Veiller aux droits de l’enfant : 100 fois sur le métier…

Bernard De Vos, délégué général aux droits de l’enfant depuis 2008, s’attache à contrôler la bonne application de la Convention internationale des droits de l’enfant en Belgique francophone. Que ce soit en matière de santé prise(…)

- Bernard De Vos, Marinette Mormont

Prise de parole

Ce document s’adresse au monde associatif, aux citoyens, aux professionnels, à tous ceux qui s’engagent pour le respect de la dignité de chacun et agissent pour que les droits fondamentaux soient effectivement assurés à tous. Ce(…)

- ATD Quart Monde Wallonie-Bruxelles asbl

Familles

Allaitement maternel en Wallonie et à Bruxelles : états des lieux et perspectives

Suite à une erreur lors du processus de publication, le texte imprimé n’était pas celui souhaité par l’auteur, le voici dès lors ci-dessous. Bénéfique tant pour l’enfant que pour la mère, l’Organisation mondiale de la santé(…)

- Emmanuelle Robert, Florence Noirhomme- Renard

Soutenir les familles : un réseau pour le bien-être de l’enfant

Difficile de considérer le bien-être et les besoins de l’enfant sans prendre en compte plus largement les besoins et priorités de son milieu familial ainsi que les contraintes et nécessités propres à celui-ci. Neuf associations ont(…)

- Christine Redant

Quand la famille ne protège plus assez

Les droits de l’enfant forment un tout indissociable : impossible de donner la primauté à certains ou d’en oublier d’autres. Il existe cependant des tensions, des contradictions inhérentes à la complexité de la vie humaine. La CODE(…)

- Valérie Provost

Au coeur des familles

Les travailleurs de maisons médicales sont amenés à intervenir au sein des familles dans leur ensemble (parents, enfants, grands-parents…). Ils établissent avec les patients une relation de confiance dans le temps, connaissant souvent l’intimité des personnes(…)

- Coralie Ladavid, Marianne Prévost

Ouvrir le champ des possibles : à la rencontre des familles précarisées

La maison médicale de Tilleur a mis sur pied deux projets visant à favoriser le développement des nourrissons, particulièrement ceux qui naissent dans des familles défavorisées. Quels sont les besoins de ces familles, leurs souhaits ? Comment(…)

- Fabienne Ponsard, Olivier Duculot

Pelure d’oignon

Les porteurs de l’expérience ETAPE essaient depuis longtemps de pérenniser leur projet, et d’en développer des aspects émergents. A l’occasion de leurs démarches pour trouver des financements, ils ont été amenés à préparer un dossier pour(…)

- Christian Legrève

La Toile de jeux dans le quartier des Marolles

Depuis 2000, la Toile de jeux se développe dans les Marolles pour soutenir la parentalité par le jeu, avec trois institutions partenaires : la maison médicale des Marolles, l’Entr’aide des Marolles et le Centre de guidance de(…)

- Bénédicte Hanot, Renée Vanliefland, Stéphanie Gorce

La vie sans mode d’emploi : le programme YAPAKA

Faut-il châtier les parents qui donnent la fessée ? Que faire avec un enfant hyperactif ? Comment être une bonne mère, un bon père ? L’Etata-t-il un rôle à jouer dans ce domaine ? Difficile de trouver les bonnes recettes :(…)

- Marianne Prévost

Structures

La vaccination : de l’individu à la collectivité, des enjeux en tension

Deux enquêtes sur la couverture vaccinale des enfants âgés de 18 à 24 mois ont été réalisées en 2012 dans le cadre du programme PROVAC dans la Fédération Wallonie-Bruxelles. Béatrice Swennen nous en livre les principaux(…)

- Béatrice Swennen, Gaëlle Amerijckx

Le massage des bébés à l’hôpital: une bienfaisance méconnue

Quelle que soit la gravité du pronostic, l’hospitalisation expose les nouveau-nés à des risques de troubles du développement au niveau somatique, psychique, affectif et social. Certaines pratiques permettent d’atténuer ces risques ; elles restent pourtant marginales. Les(…)

- Anne Fromont, France Kittel, Perrine Humblet

Le soutien précoce autour de la naissance : nécessaire et lacunaire

Une étude récente qui a fait un premier état des lieux des services offrant aux familles précarisées un soutien précoce autour de la naissance a mis en évidence leur place à la fois incontournable et encore(…)

- Perrine Humblet

L’enfant à la crèche : un accueil équitable ?

Longtemps considérées comme un ‘mal nécessaire’ (conséquence d’un autre fléau social, le travail des mères de famille), les crèches apparaissent aujourd’hui comme un bien public indispensable, au même titre que l’éducation. Depuis quelques décennies en effet,(…)

- Perrine Humblet

La fréquentation d’une halte-accueil, objectif « mieux-être ! »

Certaines familles n’ont que très rarement accès aux milieux d’accueil traditionnels (crèches ou maisons d’enfants par exemple) : c’est avec elle qu’une large partie des haltes-accueil ont choisi de travailler. A partir d’une recherche participative, la Coordination(…)

- Geneviève Culot

La journée d’un enfant en classe d’accueil : pas vraiment une sinécure !

Promouvoir la santé de l’enfant, c’est aussi se pencher sur la qualité d’accueil des plus jeunes à l’école maternelle. Trois chercheuses engagées par le Centre de formation permanente et de recherche dans les milieux d’accueil du(…)

- Marie Masson

L’accueil extra-scolaire en Fédération Wallonie-Bruxelles : à deux vitesses

Avoir accès à un milieu d’accueil de qualité : un avantage pour l’enfant et sa famille, investissement à long terme pour la société. Dans les milieux d’éducation et d’accueil des enfants se jouent des enjeux d’égalité(…)

- Séverine Acerbis

Le plurilinguisme des élèves à l’épreuve de l’action

Cette notion permet de se libérer de la conception cloisonnée du « bi » addition de deux monolinguismes (Billiez 2012) cf. note 3. Quels que soient les points de vue auxquels se rallient les personnels éducatifs,(…)

- Marie-Odile Maire Sandoz

La santé des futures mères, des nouveau-nés et des femmes enceintes : approche et constats de l’ONE

Fort d’une large couverture du terrain par de multiples équipes médico-sociales locales, d’une évaluation permanente à travers sa banque de données médico-sociales, ainsi que de l’apport de sa direction Etudes et Stratégies, l’Office de la naissance(…)

- Geneviève Bazier, Marie-Christine Mauroy

La ville

Jouons à Bruxelles !

Des jeux pour toute une région et des enfants plein la ville… Voilà un rêve qu’il est doux d’imaginer, voilà le défi que nous voulons relever ! « L’article a fait l’objet d’une première publication dans la revue(…)

- Cécile Duvivier

La rue aux enfants

Les auteurs de cet article nous racontent l’histoire de deux quartiers hollandais qui ont voulu se développer en partant du bien-être des enfants. Deux projets implémentés à partir de concepts inspirés de l’anthropologie urbaine, mais selon(…)

- Bart Kesselaar, Jeroen Laven, Laurence Vermaut

introduction

Introduction

La santé de l’enfant, approche multidimensionnelle

- Marianne Prévost