Aller au contenu

Santé des sans-papiers : réaction d’un ensemble de soignants de maisons médicales à Bruxelles

sans_papier.jpgEn tant que travailleurs des maisons médicales, nous sommes chaque jour confrontés aux problèmes rencontrés par les sans-papiers en Belgique. Nous accueillons chaque jour des personnes inquiètes sur leur sort et celui de leur famille, vivant dans l’illégalité et la précarité, en marge de la société.

D’après l’Observatoire européen de l’accès aux soins de santé de Médecins du Monde, si théoriquement 99 % des sans-papiers ont accès aux soins en Belgique, ils ne sont plus que 13,9 % dans la pratique. La moitié seulement des sans-papiers vivent dans un loge- ment fixe, 9 % sont sans logement. Toujours selon l’Observatoire, 41,1 % vivent en Belgique depuis 1 à 3 ans, 34,4 % depuis 4 à 10 ans. Ces personnes arrivent dans nos centres après un parcours long et ardu, souvent elles n’ont pas pu se soigner durant de longues périodes, avec les conséquences que l’on peut imaginer sur les maladies chroniques et infectieuses. Ells vivent tenaillées par la peur d’être arrêtées, mises dans un centre fermé avant d’être renvoyées chez elles, ce qui entraîne un état de stress permanent et peut provoquer la décompensation de certains états psychiatriques. Bien souvent, elles se tournent vers les maisons médicales qui constituent un des rares lieux dont l’accessibilité leur est facilitée. Il y a un peu plus d’un an, le Gouver nement belge avait, dans l’accord de Gouvernement, pris l’engagement de rédiger une circulaire reprenant des critères clairs pour la régularisation des sans-papiers. Ce faisant, le Gouvernement a suscité une expectative légitime parmi des milliers de sans- papiers qui répondent aux critères annoncés dans l’accord de Gouvernement. Force est de constater que cette promesse n’a pas été tenue et les sans-papiers vivent, avec raison, cette situation comme un déni de droit. Cette situation ne fait qu’augmenter l’incertitude et la précarité des sans- papiers vivant en Belgique, avec des conséquences importantes sur leur santé physique et mentale, ayant entraîné des actions de désespoir pour certains (grèves de la faim, occupation de grues…). Durant ces trois dernières années, une dizaine de grèves de la faim se sont déroulées à Bruxelles, des grèves ont également éclaté en Wallonie et en Flandres. Le suivi des grévistes a été essentiellement effectué par des travailleurs des maisons médicales. Actuellement environ 600 personnes ont entamé une grève de la faim à Bruxelles. Les services de santé sont submergés et le suivi médical réalisé est pour le moins précaire. En tant que travailleurs des maisons médicales, face à ce problème de santé publique et devant l’immobilisme de nos politiques, nous demandons à la Fédération de prendre position sur le problème des sans-papiers et qu’elle interpelle le Gouvernement à ce sujet. Nous comptons adresser le même message à l’Ordre des médecins ainsi qu’aux doyens des différentes facultés de médecine car nous pensons ne plus pouvoir répondre réellement à notre mission de soignants dans de telles conditions. Nous désirons ainsi créer une vague de réflexion éthique et une prise de position telle que celle de l’Ordre des avocats. Pour voir la réaction de la Fédération des maisons médicales. Pour voir le communiqué de presse signé notamment par la Fédération des maisons médicales Pour voir la réaction du comité d’éthique de la Fédération des maisons médicales et la réponse de l’ordre des médecins du brabant francophone.

Documents joints

Cet article est paru dans la revue:

Santé conjuguée, n° 48 - avril 2009

Rapprocher les professionnels et les publics précaires : une approche transdisciplinaire

Trop souvent les dispositifs socio- sanitaires ne sont pas suffisamment sensibilisés à l’approche des publics précarisés. D’où l’idée d’une formation résolument ouverte sur le terrain pour « donner corps au désir éthique et politique d’une société(…)

- Marianne Prévost

Expérience ethnographique auprès de travailleurs sociaux de proximité en souffrance

Cette enquête de terrain propose une lecture des souffrances vécues par des travailleurs sociaux de proximité, éducateurs de rue, intervenants sociaux dans des centres d’accueil de nuit ou de jour à Charleroi, Bruxelles, Liège et propose(…)

- Nicolas Emmanuel

Entre la rue et l’école

De la même manière que l’on a vu émerger la problématique de l’insertion socioprofessionnelle, on a vu croître, depuis la loi de prolongation de la scolarité obligatoire, une problématique de l’insertion « socio-scolaire ». Par la(…)

- Georis Véronique

Une rue qui n’est pas la rue

Se loger ou habiter ? Quelle est cette alchimie particulière qui permet de transformer les sites de logements sociaux en habitats, de passer de l’intimité familiale à la vie d’une communauté d’habitants ? A partir d’une(…)

- Vander Ghinst Muriel

La souffrance psycho-sociale : regards de Jean Furtos

« M. Furtos, il faut nous aider à comprendre : il y a de nouveaux patients qui viennent dans les centres médicopsychologiques, et nous ne savons pas comment les aider, ils ne souffrent plus comme avant(…)

- Marianne Prévost

Hors limite : sans-papiers en grève de la faim

Parmi les personnes en situation d’exclusion, les sans-papiers cumulent les « handicaps » puisque même leur droit à être là est nié. Ce déni les conduit à des réactions extrêmes comme la grève de la faim(…)

- Marianne Prévost

Rencontre du Comité de vigilance en travail social

Dans son « expérience ethnographique auprès de travailleurs sociaux de proximité en souffrance », Emmanuel Nicolas évoque les tentatives d’instrumentalisation que subissent les travailleurs sociaux. C’est précisément ces pressions, parfois violentes, parfois insidieuses, exercées sur les(…)

- Marianne Prévost

Fragments d’intime

Les populations marquées par la précarité et l’exil vivent une fragilisation de leurs repères qui met à mal leurs relations de genre, leur rapport au corps et à soi-même. Pour répondre à la complexité de ces(…)

- Jamoulle Pascale

Quelques aspects de la santé mentale concernant l’habitat dans l’accompagnement des personnes précaires

Les personnes en grande précarité sont très souvent des personnes en grande souffrance mentale. Le sentiment de perte d’humanité les pousse au découragement, à l’abandon du souci de soi, à l’incurie, tant pour elles-mêmes que pour(…)

- Furtos Jean

Les politiques de la reconnaissance

A propos de Axel Honneth Article paru dans Politique n°51, octobre 2007. C’est dans le rapport à l’autre que nous nous construisons. De nouvelles tendances émergent dans la vie sociale, politique et culturelle et modifient les(…)

- Ansay Pierre

Mères sans papiers, récits de vies invisibles

Carla Chotos Dordio est résolument opposée à l’exclusion sociale qui frappe les sans-papiers – ces personnes invisibles car il leur faut constamment se cacher, ne pas se faire remarquer, se taire… Particulièrement sensible à la situation(…)

- Chotas Dordio Carla

Migration et évolution du rapport de genre

Directrice de « La Maison rue Verte », maison d’accueil où 60% des personnes accueillies sont exilées ou migrantes, Anne Devresse a investigué auprès des femmes hébergées là l’incidence du vécu migratoire sur leur identité et(…)

- Devresse Anne

Vécu de solitude de femmes d’origine maghrébine

Cette enquête de terrain porte sur le vécu de solitude de femmes maghrébines habitant dans un quartier marqué par la précarité. Elle explore l’expérience intime avec la solitude : les liens à soi et aux autres(…)

- Wezel Anne

L’espace social de la rue

Qu’en est-il des liens sociaux, pour ceux qui vivent dans la rue ? Les sans- logis s’attachent-ils « à n’être lié à rien ni à personne », ou peuvent-ils recomposer de nouvelles affiliations ? La littérature(…)

- Bastin Sylvie

Les pages 'actualités' du n° 48

Salut Marc

Un homme pour la vie… Nous avons à vous dire combien nous sommes très malheureux, très malheureux qu’un homme de la qualité de Marc Hombergen nous quitte si précocement, alors qu’il avait encore tant de choses(…)

-

Cadastre des médecins généralistes : réaction du Groupement belge des omnipraticiens

Le débat sur la pénurie ne peut servir à éluder les véritables enjeux : l’instauration d’un échelonnement des soins, et la fin des contraintes de tous ordres qui grèvent l’attractivité de la médecine générale et en(…)

- Vandermeeren Philippe

Un projet en dix points pour la médecine générale

Le problème de l’offre de soins en médecine générale ne se résoudra pas en augmentant le nombre de places en formation. Il est nécessaire de prendre la mesure de la complexité du problème et de faire(…)

- De Maeseneer Jan

Compléments aux dix propositions de Jan De Maeseneer

Les propositions de Jan De Maeseneer décrites dans les pages précédentes sont pertinentes mais appellent quelques remises en perspectives, notamment en termes de pratique de groupe et de pluridisciplinarité.

- Dr Pierre Drielsma

Médicaments sur prescription : permettre aux firmes pharmaceutiques « d’informer » le public entraine surtout des risques

Cela fait longtemps déjà que l’industrie du médicament tente, par tous les moyens, de s’ouvrir la possibilité de faire la publicité concernant les médicaments soumis à prescription adressée aux « consommateurs ». Ainsi, un intense lobby(…)

-

Santé des sans-papiers : réaction de la Fédération des maisons médicales

Depuis plusieurs années, la Fédération avait pris des positions qui allaient dans le même sens ; la situation d’impasse politique, l’épuisement des protagonistes et la persistance de cette situation qui, sans même parler des grèves, a(…)

- Morel Jacques

Les sans-papiers

Les médecins et acteurs de la santé en Belgique constatent une aggravation alarmante de la situation des sans-papiers. Ceux-ci sont contraints de vivre dans des conditions de très grande précarité, ce qui engendre toujours des dégâts(…)

- Fédération des associations de médecins généralistes de Bruxelles, L'équipe de Médecins du Monde, La Fédération des maisons médicales

(P)oser les bonnes questions : Pénurie de médecins généralistes

La comparaison des données fournies par le récent cadastre de la médecine générale en Belgique avec les données démographiques des généralistes en maison médicale laisse à penser que la réponse à la pénurie annoncée ne réside(…)

- Isabelle Heymans, Le programme d'études et de recherches

Santé des sans-papiers : réaction d’un ensemble de soignants de maisons médicales à Bruxelles

En tant que travailleurs des maisons médicales, nous sommes chaque jour confrontés aux problèmes rencontrés par les sans-papiers en Belgique. Nous accueillons chaque jour des personnes inquiètes sur leur sort et celui de leur famille, vivant(…)

- Valérie Alaluf, Marie-Jeanne Wuidar, Chantal Hoornaert, Anne-Françoise Dille, Michel Roland, Mima Deflores