Aller au contenu

Introduction


Santé conjuguée n° 76 - septembre 2016

La couverture sanitaire universelle, qu’est-ce que c’est, juste un concept ? Et pourquoi lui consacrer un dossier aujourd’hui ? Le contexte sociopolitique belge francophone est celui d’un changement de régime. Les gouvernements européens, dont le belge, exploitent les conséquences des crises financière et économique pour instaurer un régime structurel d’austérité, d’insécurité sociale et de recul systématique des acquis sociaux. Dans Le Soir du 19 septembre 20131, dans une carte blanche rédigée par le Réseau belge de lutte contre la pauvreté et Oxfam, on peut lire : « D’ici 2018 au Royaume-Uni, 1,1 million d’emplois disparaîtront dans le secteur public. La Grèce, la Lettonie, le Portugal et la Roumanie ont diminué le budget de la sécurité sociale de plus de 5%. L’an dernier, pour la première fois depuis des dizaines d’années, le budget de la santé a diminué en Europe, tout comme les salaires réels, et le chômage a atteint son taux le plus haut depuis 10 ans. Près d’un ménage actif sur dix vit dans la pauvreté ». La Belgique n’est pas en reste. En matière de sécurité sociale, la 6ème réforme de l’Etat avec ses transferts de compétences vers les entités fédérées, et la réduction des solidarités qui en découle, fonde un modèle à plusieurs vitesses en matière de santé. Modèle qui renforce les problèmes de santé car il touchera probablement à l’accès aux soins (mécanismes et niveaux de remboursement) en dégradant les conditions socio-économiques et environnementales qui détermine la santé. L’ajustement budgétaire pour cette année prévoit des économies drastiques en matière de soins de santé. Quel est le sens de ces choix politiques dans un environnement marqué par plus de pauvreté, plus d’inégalités et donc plus de maladies ? Il nous semble essentiel d’assurer aux populations les plus vulnérables en particulier, dans et hors système, d’être en meilleure santé sans s’appauvrir. Pas seulement de donner la possibilité aux citoyens d’aller voir un médecin mais aussi de pouvoir assumer financièrement les traitements proposés (médicaments, autres actes médicaux). Sans oublier le développement et l’accès des personnes à des programmes de prévention et de promotion de la santé. Le concept de couverture sanitaire universelle pourrait-il nous aider à tendre vers la santé pour tous, que la Déclaration d’Alma Ata rêvait à l’« horizon 2000 » maintenant derrière nous ? N’y-a-t-il pas contradiction dans le chef des gouvernements à brandir simultanément l’étendard de la couverture sanitaire universelle (voir l’article page 37) et celui de l’austérité ? Cette dernière induit à la fois une réduction des moyens alloués à la politique de soins de santé et une augmentation des besoins, par ses effets néfastes sur la santé physique et psychique des citoyens. En effet, dans ce contexte de détricotage de la sécurité sociale et d’augmentation des pressions sociétales sur les individus, depuis quelques années, les soignants ont pu constater l’augmentation en nombre, en gravité et en complexité des difficultés psychosociales dans la population. Et cette aggravation est telle qu’elle constitue, aujourd’hui, un frein à l’accès effectif aux soins, y compris dans nos maisons médicales. Alors pourquoi revenir aujourd’hui avec le concept de couverture sanitaire universelle qui n’est pourtant pas neuf (voir l’article page 16) ? Au cours des dernières années, le mouvement mondial en faveur de la couverture sanitaire universelle (universal health coverage) a pris de l’ampleur. En témoigne l’appel lancé en décembre 2012 par l’Assemblée générale des Nations-Unies, qui exhorte les gouvernements à « intensifier rapidement et considérablement leurs efforts pour accélérer la transition vers l’accès universel à des services de santé de qualité et abordables ». Mai 2014, le Groupe de la Banque mondiale et l’Organisation mondiale de la santé annoncent la création d’un « cadre commun » pour « suivre les progrès accomplis vers la couverture universelle » aux deux échelons national et mondial. Pour l’Organisation mondiale de la santé, la couverture universelle est un élément clef de la lutte contre la pauvreté et de réduction des inégalités sociales. Dans cette étude, nous commencerons, dans les quatre premiers articles par clarifier le concept de couverture sanitaire universelle, éclairer ses ambigüités et ses enjeux politiques. Nous nous centrerons ensuite sur l’accès aux services de santé en Belgique dans la perspective de la couverture sanitaire universelle. Enjeux, écueils, contradictions, outils et pistes seront abordés à partir de différents aspects et points de vue, sans chercher l’exhaustivité. Nous regarderons aussi d’un peu plus près la contribution des maisons médicales en matière d’accessibilité. Ce parcours sera ponctué de spots sur ce qui existe ailleurs dans le monde en matière de chemin vers la couverture sanitaire universelle pour soutenir un regard critique sur ce qui se passe chez nous. Du plus conceptuel au plus pratique, nous espérons ainsi ouvrir et soutenir la voie (des voies !) vers plus d’équité et de solidarité, valeurs fondamentales du mouvement des maisons médicales.

Documents joints

  1. « Austérité : L’Europe s’enfonce dans la pauvreté », Le Soir, 2013.

Cet article est paru dans la revue:

Santé conjuguée, n° 76 - septembre 2016

Introduction

La couverture sanitaire universelle, qu’est-ce que c’est, juste un concept ? Et pourquoi lui consacrer un dossier aujourd’hui ? Le contexte sociopolitique belge francophone est celui d’un changement de régime. Les gouvernements européens, dont le belge, exploitent les(…)

- France Defrenne

Évaporer la première ligne ? Gare à l’effet de serres !

Des combats ont été menés dans les années ’70 pour sortir de l’hôpital, pourtant, on y revient mais sous une autre forme. Il semble que nous soyons passés de l’hospitalo-centrisme à l’hôpital tentaculaire. Pour aller vers(…)

- Dr Pierre Drielsma

« Communauté » et solidarités de proximité : prétexte, emplâtre ou levier ?

Jusqu’ici dans ce dossier, nous nous sommes centrés sur les services de santé et l’accès à ceux-ci. Or les premières ressources en santé se trouvent à « l’échelon zéro » du système de santé, au plus près de(…)

- Gaëlle Chapoix

Accessibilité, qualité et expertise des usagers. Le point de vue de la Ligue des usagers des services de santé

La Ligue des usagers des services de santé (LUSS) fédère plus de 90 associations francophones d’usagers et représente les patients auprès des autorités. Micky Fierens en est la directrice. La couverture universelle, définit- elle, est l’accès,(…)

- Fierens Micky

Etendre la couverture universelle et la solidarité Le point de vue des Mutualités chrétiennes

Jean Hermesse fait ici le bilan de la couverture santé en Belgique. Ses avancées, ses reculs, mais aussi les pistes d’actions pour l’améliorer malgré un contexte peu favorable.

- Hermesse Jean

Dépasser les facteurs d’exclusion du soin De la rue au cabinet médical

Garantir à tous l’accessibilité aux services de santé n’est pas qu’une question d’argent, ni même de disponibilité de soignants médicalement compétents (voir l’article page 50). Pierre Ryckmans aborde ici les conditions de la rencontre entre soignants(…)

- Pierre Ryckmans

Migration et précarité : une couverture mitée ? Pistes de travail en maisons médicales

Après celui de Pierre Ryckmans d’Infirmiers de rue (voir l’article précédent), Stefania Marsella nous partage un autre point de vue sur les difficultés d’accès aux services de santé pour les personnes en situation précaire, à partir(…)

- Stefania Marsella

Conclusion

Nous l’avons vu, le principe de couverture sanitaire universelle ne suffit pas à faire une politique de santé (voir l’article page 20). Elle ne répond pas concrètement aux besoins d’une population. Elle constitue une vision, une(…)

-

La part du colibri : Quelques réflexions sur l’accessibilité des soins et maisons médicales

Après l’analyse du concept de couverture sanitaire universelle et de divers aspects de sa mise en oeuvre en Belgique à la lumière de ce qui se passe ailleurs dans le monde, il nous a semblé utile(…)

- Marianne Prévost

Des soignants en nombre suffisant et bien dans leur peau

Le nombre et la répartition des médecins, infirmiers et autres soignants sur le territoire, la qualité de leur formation ou encore l’articulation entre les métiers sont autant de facteurs qui pèsent sur l’accès à des services(…)

- Hélène Dispas

L’organisation de l’offre de soins des médecins généralistes en Europe

Cet encadré est une synthèse de l’article de Laurence Hartmann et al., « L’accès aux soins de premier recours en Europe. Éléments de présentation », Revue française des affaires sociales 2006/2 (n° 2-3), p. 121-139, téléchargeable(…)

- Laurence Hartmann et al

La couverture sanitaire universelle, défi nition et origine

Couverture universelle, couverture santé universelle, couverture sanitaire universelle, couverture maladie universelle… Diverses terminologies circulent pour parler de ce concept que nous cherchons à cerner. Certains semblent manquer de précision, comme le premier ; d’autres paraissent trop(…)

- France Defrenne, Gaëlle Chapoix

Derrière la couverture sanitaire universelle : une idéologie cachée ?

Christian Legrève nous invite ici à oser porter un regard critique sur ce qui nous semble constituer des évidences de bon sens. Parce qu’un train peut parfois en cacher un autre.

- Christian Legrève

Santé globale et couverture sanitaire universelle : même bateau, même dérive ?

Tel un bateau ivre balancé par la houle à proximité des récifs, les concepts de santé globale et de couverture sanitaire universelle partent-ils à la dérive, vers la noyade des systèmes de santé ? Qui tient(…)

- Gaëlle Chapoix

Repenser le financement du système de santé

Les précédents articles se situaient jusqu’ici à un niveau global. Rétrécissons à présent le champ pour regarder ce qui se passe en Belgique. Dans l’option d’assurer le chemin vers la couverture sanitaire universelle dans notre pays,(…)

- France Defrenne

Lecture critique des accords de gouvernement : un équilibre délicat

Comme nous venons de l’aborder, la couverture universelle santé est une responsabilité publique, qui ne peut s’organiser que dans le cadre d’un système de sécurité sociale cohérent, financièrement garanti, fondé sur l’égalité, organisant l’équité des contributions(…)

- Christian Legrève

L’impact des traités internationaux sur notre système de santé :

Des traités internationaux tels que le partenariat transatlantique de commerce et d’investissement ou Transatlantic Trade and Investment Partnership TTIP et l’Accord économique et commercial général – AECG ou Comprehensive Economic and Trade Agreement CETA sont en(…)

- Etienne Lebeau

Intérêts et limites des mécanismes pour tisser la couverture sanitaire universelle en Belgique

Le système de santé en Belgique se veut largement accessible sur le plan financier ; différents mécanismes ont été élaborés afin de lever les obstacles susceptibles de freiner le recours aux soins. Ces mécanismes vontils vers(…)

- Dr Hubert Jamart, Dr Pierre Drielsma

Les pages ’actualités’ du n° 76

Les projets pilotes fédéraux « maladies chroniques »

En octobre 2015, l’ensemble des ministres membres de la Conférence interministérielle Santé publique (donc fédéral – Maggy De Block à l’initiative du projet – régions et communautés) ont approuvé un plan intitulé : Des soins intégrés(…)

- Hélène Dispas

Clinique du lien

Nombres de mineurs isolés étrangers sont très déconstruits lorsque je les rencontre, à Paris, très peu de temps après leur arrivée en France. Les symptômes, jusque-là contenus, jaillissent sans qu’ils ne puissent les retenir. Ils sortent(…)

- Juliette Leconte

Musulmans et non musulmans

Nous sommes toujours sous le choc de la violence qui a frappé Paris et Bruxelles, cette violence qui est quasi quotidienne en Irak, en Syrie et dans d’autres pays orientaux, nous sommes inquiets et nous voudrions(…)

- Dr André Crismer

Réforme des pensions : ne pas oublier la solidarité

Notre système obligatoire d’assurance vieillesse est basé sur le principe de l’assurance sociale. Personne ne peut en être exclu, le risque que représente l’assuré n’est pas pris en compte dans le montant de la cotisation qui(…)

- Van der Vennet Jean