Aller au contenu

Edito


Santé conjuguée n°97 - décembre 2021

Solidarité, dialogue, inclusion et respect de chaque individu dans ses différences… Nous devons défendre les principes qui contribuent à développer la cohésion sociale de notre société

Face à l’obligation vaccinale du personnel soignant, notre réflexion est avant tout guidée par des principes de santé publique centrés sur les populations et pas seulement sur les individus, et par la nécessité absolue de garantir la continuité des soins.

Le vaccin contre le Covid-19 permet de réduire les formes graves de la maladie et par conséquent le nombre de personnes ayant besoin de soins intensifs, ces lits étant dès lors préservés pour les autres interventions qui doivent avoir lieu. Par ailleurs, nous sommes sensibles à la surcharge de travail que provoque cette nouvelle vague de contamination, tant en première qu’en deuxième ligne de soins. Nos équipes sont fatiguées, débordées, et notre rôle est de relayer cette réalité.

L’obligation vaccinale d’une population ciblée ferait peser sur notre système de soins des risques très inquiétants : jusqu’à 15 % des aides-soignantes et aides-soignants pourraient quitter la profession alors que nous manquons déjà d’effectifs et que des services doivent fermer par manque de personnel dans certains hôpitaux. Cette obligation vaccinale et les sanctions qui y seraient associées (chômage, rupture de contrat, perte du numéro INAMI) pourraient en outre toucher fortement les dynamiques d’équipe. La stigmatisation par rapport à un statut, vacciné ou non vacciné, est par ailleurs réductrice. La vaccination est une mesure parmi d’autres, comme le port du masque, l’aération des locaux, le lavage fréquent des mains… qui doivent continuer à faire partie du quotidien des soignants pour limiter au maximum les risques de transmission.

Enfin, rappelons à quel point les principes de prise en charge globale, accessible et préventive des patients et d’investissements dans la première ligne de soins et l’éducation à la santé permettraient de façon structurelle le désengorgement des urgences hospitalières. Cette crise sanitaire ne pourra être résorbée via des politiques publiques disparates et stigmatisantes. Nous encourageons nos dirigeants à l’observer dans sa globalité en introduisant des mesures plus systémiques.

Cet article est paru dans la revue:

Santé conjuguée, n°97 - décembre 2021

Participation des patients et empowerment

Tout être humain a le droit et le devoir de participer individuellement et collectivement à la planification et à la mise en œuvre des soins de santé qui lui sont destinés [1] ». La participation dans le domaine(…)

- Joanne Herman

Vivre la maladie chronique

Au cœur des nombreuses initiatives pour soutenir les personnes vivant avec une maladie chronique se trouve l’idée que le pouvoir d’agir du patient (empowerment) peut être soutenu par les professionnels, à condition que les déterminants non(…)

- Isabelle Aujoulat, Julie Servais, Marie Dauvrin, Olivier Schmitz, Tyana Lenoble

Vers un nouveau modèle de soins ?

En 2012, le Centre fédéral d’expertise des soins de santé (KCE) publie un rapport sur « l’organisation des soins pour les malades chroniques en Belgique » [2]. Quelques années plus tard, en octobre 2015, l’ensemble des ministres de la(…)

- Marinette Mormont

Agir sur les déterminants de la santé

Ces facteurs composent ce qui est appelé les « déterminants de la santé » ; cette appellation ne renvoie pas au concept de déterminisme, au contraire, elle précise ce qu’il est possible de modifier grâce à des stratégies et(…)

- Martine Bantuelle

Vers une consommation plus responsable ?

Quelles sont les habitudes de consommation des soignants dans les maisons médicales ? Plutôt globales ou locales ? Équitables, écologiques ou sans label ? Fin octobre 2021, les 127 maisons médicales membres de la Fédération ont été invitées à(…)

- Pauline Gillard

Quelle confiance dans un monde numérique ?

Nous employons ce terme tous les jours, nous le mettons en œuvre sans arrêt. Pourtant, dans l’histoire de la philosophie, il n’y a pas de véritable définition de la confiance, pas de véritable théorie de la(…)

- Mark Hunyadi

Le fardeau des maladies chroniques

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) définit les maladies chroniques comme des affections ou des maladies de longue durée (plus de six mois) dont l’évolution est généralement lente [1]. Le terme « maladie chronique » est souvent utilisé comme(…)

- Brecht Devleesschauwer, Lisa Van Wilder

De l’inégalité des vies

La division traditionnelle du travail intellectuel tend du reste à laisser les inégalités aux disciplines scientifiques maniant des techniques quantitatives, telles la démographie, l’épidémiologie et la sociologie, puisqu’il est généralement admis que les disparités s’objectivent par(…)

- Didier Fassin

Maladies chroniques et précarité financière

L’espérance de vie d’un individu est gravement influencée par sa situation socioéconomique. En Belgique, pour les années 2012 à 2016, en comparant les groupes sociaux les plus défavorisés aux plus favorisés, la différence d’espérance de vie est(…)

- Estibaliz San Anton, Marie Marganne, Roger van Cutsem

La complexité du diagnostic

Octobre 2013. Je présente des symptômes respiratoires que je ne (re)connais pas. Je décide de me prescrire une radio des poumons : rendez-vous le jour même chez un radiologue voisin de la maison médicale, avec qui je(…)

- Miguelle Benrubi

L’éducation thérapeutique à la rescousse du patient

C’est dans l’air du temps. Que ce soit au niveau politique avec des arrêtés wallons organisant le Plan prévention promotion de la santé, avec les projets européens Interreg [1], avec les projets fédéraux Integreo [2] ou encore la vision(…)

- Geneviève Aubouy

Une approche en réseau qui porte ses fruits

Le diabète est un enjeu de santé publique majeur. La prévalence de cette pathologie n’a fait que croitre au cours des dernières décennies. Le diabète peut entrainer de lourdes complications ayant un impact sur la qualité(…)

- Bénédicte Hanot, Thomas Deschepper

L’interdisciplinarité, un choix incontournable

Au XIXe siècle, la priorité est d’éradiquer les épidémies de maladies contagieuses : peste, choléra, syphilis… Seuls les médecins peuvent officiellement exercer l’art de guérir. Les besoins et les représentations relatives à la santé vont cependant évoluer(…)

- Céline Mahieu, Jessica Mellier, Laetitia Buret

Un nouveau défi pour la première ligne

Interpellé par la Ligue des usagers des services de santé (LUSS), le KCE a mené une vaste enquête en Belgique pour identifier les besoins des personnes atteintes de « Covid long » (appelé post-Covid-19 par l’Organisation mondiale de(…)

- Célia Primus-de Jong, Charline Maertens de Noordhout, Diego Castanares-Zapatero, Irina Cleemput, Jens Detollenaere, Karin Rondia, Koen Van den Heede, Laurence Kohn, Marie Dauvrin

Edito

Solidarité, dialogue, inclusion et respect de chaque individu dans ses différences… Nous devons défendre les principes qui contribuent à développer la cohésion sociale de notre société Face à l’obligation vaccinale du personnel soignant, notre réflexion est(…)

- Fanny Dubois

Marius Gilbert : « Il y a une difficulté intrinsèque au système à sortir d’une gestion au jour le jour »

Au début de votre livre, vous appelez les lecteurs à s’interroger : que nous est-il arrivé ? Que répondez-vous personnellement à cette question ? M.G. : Cette pandémie nous rappelle ce que sont les maladies infectieuses. Dominantes au siècle dernier(…)

- Marius Gilbert, Pascale Meunier

Actualités n°97

Vers une consommation plus responsable ?

Quelles sont les habitudes de consommation des soignants dans les maisons médicales ? Plutôt globales ou locales ? Équitables, écologiques ou sans label ? Fin octobre 2021, les 127 maisons médicales membres de la Fédération ont été invitées à(…)

- Pauline Gillard

Quelle confiance dans un monde numérique ?

Nous employons ce terme tous les jours, nous le mettons en œuvre sans arrêt. Pourtant, dans l’histoire de la philosophie, il n’y a pas de véritable définition de la confiance, pas de véritable théorie de la(…)

- Mark Hunyadi

Edito

Solidarité, dialogue, inclusion et respect de chaque individu dans ses différences… Nous devons défendre les principes qui contribuent à développer la cohésion sociale de notre société Face à l’obligation vaccinale du personnel soignant, notre réflexion est(…)

- Fanny Dubois

Marius Gilbert : « Il y a une difficulté intrinsèque au système à sortir d’une gestion au jour le jour »

Au début de votre livre, vous appelez les lecteurs à s’interroger : que nous est-il arrivé ? Que répondez-vous personnellement à cette question ? M.G. : Cette pandémie nous rappelle ce que sont les maladies infectieuses. Dominantes au siècle dernier(…)

- Marius Gilbert, Pascale Meunier