Aller au contenu
cover 82

Santé conjuguée

n°82 - mars 2018

Ca bouge chez les kinés ! Multidisciplinarité, représentation, qualifications, revalorisation

Un métier fort discret que celui de « mécanicien du vivant et du mouvement ». Et pourtant ! La kinésithérapie a beaucoup évolué depuis ses premières ébauches à la fi n du XIXe siècle. C’est aujourd’hui une science en pleine expansion. Sur le terrain, des processus de promotion de la qualité sont en cours – de même pour la reconnaissance de plusieurs qualifi cations professionnelles particulières – et ses représentants travaillent à la création d’un organe déontologique. Dans les cabinets, la diversité des pratiques constitue à la fois une richesse mais également un fl ou. A qui s’adresser ? Quel est le thérapeute le plus proche de mes attentes, de mes sensibilités et de mes besoins ? Ce numéro de Santé conjuguée met en lumière le quotidien de cette profession, ses liens avec la sphère politique, syndicale, ses relations avec le corps médical et avec les patients. Et son désir de revalorisation.

Les maux de l’exil

Que beaucoup de migrants souff rent, beaucoup d’entre nous en sont très probablement convaincus. Mais d’autres en doutent et observent que beaucoup de migrants se plaignent(…)

- Jean-Claude Métraux

Introduction

Enfin un numéro sur la kinésithérapie ! On nous a souvent dit « Vous défendez un métier bien discret », « Les kinés ne se plaignent jamais », « C’est le médecin(…)

- Mélody Capot, Perrine Hou

Kinés des villes, kinés des champs…

Il y a plus de 20 000 kinésithérapeutes en Belgique. Nous ne les avons pas tous rencontrés, mais nous sommes allés aux devants de quelques-uns d’entre(…)

- Pascale Meunier

Kinés francophones : une représentation partagée

Deux organisations se disputent la représentation des kinésithérapeutes francophones. Toutes deux sont présentes au Conseil fédéral de la kinésithérapie du SPF Santé publique, ainsi que dans(…)

- Marinette Mormont

Vers une déontologie positive

La kinésithérapie a obtenu son statut professionnel en 1995. C’est à ce moment-là également que le Conseil national de la kinésithérapie (aujourd’hui fédéral) a été établi.(…)

- Peter Van Roy

QPP, késako ?

La kinésithérapie est une science jeune, en pleine expansion. La durée des études augmente – le nombre de candidats aussi – et le champ de son(…)

- Pascale Meunier

Promouvoir la qualité

Depuis 2012, l’asbl Pro-Q-Kine (PQK) développe, gère et implémente le système de promotion de la qualité en kinésithérapie en Belgique, une tâche qui lui est confi(…)

- Pascale Meunier

Acteur en santé communautaire

À quoi sert de soigner une problématique de santé si nous ne pouvons être certains qu’elle ne se reproduira ? À quoi sert de tenir à(…)

- Cédric Hublet

Revenir à une intégrité psychocorporelle

Habiter pleinement sa maison, être conscient et sensible, respecter et écouter son instinct qui s’appuie sur des sensations physiques ou mentales… Les informations psychiques et corporelles(…)

- Mélanie Tande, Perrine Hou

Reconnecter la tête et le corps

Kinésithérapeute et psychothérapeute dans une maison médicale au forfait à Bruxelles, nous avons décidé de proposer aux patients qui le souhaitaient d’aborder leur suivi de concert.

- Géralde Alcindor, Perrine Hou

Enquête patients : entre mythe et réalité

Comment les séances de kinésithérapie sont-elles vécues par les patients ? Petite enquête à Bruxelles, auprès d’une trentaine d’entre eux.

- Le Groupe sectoriel des kinésithérapeutes bruxellois en maison médicale

Une place pour l’ostéopathie en maison médicale ?

La reconnaissance de l’ostéopathie aux niveaux légal et médical n’est pas acquise. Pourtant, en 2010, une étude du Centre fédéral d’expertise en soins de santé (KCE)(…)

- Gaëlle Chapoix

Le savant calcul du forfait

Comment fonctionne le système de financement au forfait ? Et avec quelles particularités dans le cas des kinésithérapeutes ?

- Mélody Capot

Les pages ’actualités’ du n°82

Touche pas à mon asbl !

La liberté d’association est en danger. En effet, le gouvernement fédéral est en passe de supprimer la loi de 1921 sur les asbl. Considérant que la majorité(…)

- Christophe Cocu

Quinze mois de moratoire : impact sur le paysage des soins

Le cabinet de la ministre de la Santé a annoncé la levée du moratoire sur les accords forfaitaires. Qui a gagné quoi ? Quelle leçon peut-on(…)

- Christian Legrève

Cécile Jodogne : « La proximité favorise l’accès aux soins »

La ministre bruxelloise de la Santé et Christophe Cocu, le secrétaire général de la Fédération des maisons médicales, croisent leur regard sur l’actualité régionale. Cette interview(…)

- Cécile Jodogne, Christophe Cocu, Pascale Meunier

Au rythme du tam-tam

« Le tam-tam émet un son indéterminé, composé d’une gamme continue de fréquences ne permettant pas d’identifi er une note précise. […] C’est un instrument dont(…)

- Yaëlle Vanheuverzwijn

Des mères au bout du rouleau

Le burn out maternel peut toucher toutes les classes sociales. Mais qu’en est-il pour ces mères qui cumulent les diffi cultés, qui vivent dans des situations(…)

- Rajae Serrokh