Lu, vu et entendu à la manifestation du non-marchand

Le 24 novembre en bref, en italique et en images.

Un condensé d’instantanés vus, lus et entendus parmi les 600 patients, travailleurs et amis des maisons médicales bruxelloises, wallonnes et flamandes et des 20.000 manifestants réunis ce 24 novembre.

Le fil rouge ? Se rassembler pour rejeter les mesures d’austérité qui pèsent sur le secteur non-marchand et de la santé. Extraits.


Lire plus 29 novembre 2016

Actualités

logo

(Ré)agir ensemble aux politiques d’austérité et menaces sur les maisons médicales

Rebondissant sur l’actualité politique, l’équipe éducation permanente vous propose une journée pour se mettre en mouvement tous ensemble. Cette journée est ouverte à tous : usagers, amis et (...)

Lire plus 22 novembre 2016
logo

6 bonnes raisons de manifester ensemble le 24 novembre

Le 24 novembre, se tiendra la manifestation du non-marchand. Un évènement auquel la Fédération des maisons médicales se joint en solidarité avec les secteurs culturel, social et de la santé et avec ses (...)

Lire plus 15 novembre 2016
logo

Médecins du Monde agit… là où on attend les autorités régionales

Grâce à cette opération, des personnes en situation précaires vont pouvoir se faire vacciner gratuitement auprès de Médecins du Monde ou de ses partenaires. Mais Médecins du Monde insiste : « ce sont (...)

Lire plus 31 octobre 2016

La Fédération des maisons médicales soutient les parlements qui s’opposent au CETA

Suite au véritable bras de fer, dans lequel ce sont illustrés les parlements wallon et de la FWB en s’opposant à l’adoption du CETA, la Fédération des maisons médicales a souhaité réagir. Un appel à la (...)

Lire plus 21 octobre 2016
logo

Le baromètre social 2016

Le Baromètre social 2016 présente, pour la douzième année consécutive, une série d’indicateurs actualisés sur la pauvreté en Région bruxelloise. Revenu, travail, éducation, santé, logement et (...)

Lire plus 20 octobre 2016

Toutes les actualités

Les choses en médecine ne se mesurent et ne se considèrent que par leurs sens et effets. (Ambroise Paré)