Vous êtes ici :
  1. Coronavirus
  2. Questions/réponses spécifiques aux maisons médicales
  3. Quel code de prestation utiliser pour les consultations par téléphone ?

Quel code de prestation utiliser pour les consultations par téléphone ?

17 mars 2020

Quel code de prestation utiliser, dans Pricare,Topaz ou tout autre logiciel médical, pour les consultations par téléphone ?

Réponse de la Fédération :

De nouveaux codes de nomenclature INAMI sont d’application depuis le 16 mars 2020. Les honoraires sont valables à partir du 14 mars. Les maisons médicales au forfait peuvent les encoder pour les patients qui appelleraient sans être inscrits dans leur maison médicale. Les autres patients sont couverts par le forfait.

Voici les codes à utiliser dans vos logiciels :

Ces prestations 101990 et 101135 :

Ces prestations sont facturables en tiers payant. Le médecin doit pouvoir identifier clairement son patient et devra utiliser le numéro NISS du patient. Vous serez contactés afin de permettre la facturation de ces prestations par e-Fact. Il n’y a pas d’intervention personnelle pour les patients.

Voir aussi :


[1Par avis en vue du triage COVID-19, il faut entendre le triage par téléphone après anamnèse complète d’un patient avec des symptômes d’une possible infection au coronavirus, dans une situation spéciale où des mesures s’imposent sur le plan de la santé publique afin de limiter le risque de propagation. Le médecin doit pouvoir identifier clairement son patient et note dans le dossier médical du patient le contact téléphonique, les conseils fournis et la nature des documents délivrés. La prestation 101990 ne peut être attestée qu’une fois par patient.

[2Par avis en vue de la continuité des soins, il faut entendre l’anamnèse par téléphone d’un patient en traitement chez le médecin ; patient qui pour des raisons motivées ne peut pas rencontrer le médecin en personne vu les avis concernant la pandémie COVID-19. Cela s’applique également aux patients qui, en raison de leurs problèmes de COVID, consultent le médecin pour un suivi supplémentaire. Le médecin doit pouvoir identifier clairement son patient et note dans le dossier médical du patient le contact téléphonique, la raison motivée qui requière cet avis, les conseils fournis, les adaptations éventuelles au schéma thérapeutique et la nature des documents délivrés.

Sur le même thème

coronavirus