Vous êtes ici :
  1. Événements
  2. Archives
  3. Vers une Université Ouverte en Santé
  4. SESSION 2007
  5. Présentation de la SESSION 2007

Présentation de la SESSION 2007

17 novembre 2007

Des ateliers thématiques aborderont ce qui apparaît dans la relation et ne trouve pas de réponse satisfaisante dans le cadre des soins, au regard de la finalité de l’Université Ouverte en Santé : modifier les rapports de force dans la société ; des objets, des plaintes révélateurs d’injustices.

Les ateliers

Thématiques : le logement, le médicament, les normes du système social, le non emploi, les assuétudes, l’obésité, la santé mentale.

Chaque thématique sera approchée en articulant trois niveaux, dans trois temps différents :

le niveau individuel de la relation de soin : Comment aborder la difficulté en question ? Quels enjeux, pour l’un et l’autre ? Quel discours ? Quels outils ? Quelles ressources ? Quelles limites ?
le niveau local du réseau autour de l’équipe : quel est le potentiel de capacité collective de transformation ? Comment l’activer ? Connaît-on les ressources ? Sont elles mobilisées ? Mobilisables ? Qui les mobilise ? Avec quelle légitimité ? Sur quelle base ? Quelles convergences ?
le niveau sociétal : qu’est ce que ça interroge dans l’organisation sociale ? Au niveau des structures publiques ? Au niveau réglementaire ? Législatif ? Quels moyens d’action ? Quelles perspectives de résultat ? Quelles alliances ?

Tout le travail des ateliers consistera à faire émerger les possibilités d’approche aux autres niveaux, et la cohérence des articulations entre les niveaux. Chaque participant-e sera donc invité-e à choisir une thématique et à participer aux ateliers sur chacun des trois niveaux.

Une séance plénière aura ensuite pour objet de relever les convergences entre thématiques aux trois niveaux.

Une autre plénière sera consacrée à la démarche de l’Université Ouverte en Santé.

Enfin, comme en 2006, des propositions culturelles et récréatives créeront le climat de cette rencontre.

Sept ateliers :

les assuétudes,
les normes du système social,
la santé mentale,
le non emploi,
le logement,
les médicaments,
l’obésité.

Trois temps de travail abordant chacun un niveau : la relation de soin, le réseau autour de l’équipe, le niveau sociétal.

Chaque participant-e choisit une thématique qui détermine son atelier pour les trois temps.

Dans chacun des sept groupes, le premier temps fera une place à un-e intervenant-e, qui se situe à un de ces niveaux, et qui donnera l’impulsion.

Les assuétudes : Anne André, alcooliques anonymes.
Les normes du système social : Stéphane Roberti, président du CPAS de Forest.
Santé mentale : Yves-Luc Conreur, l’Autre lieu.
Le non emploi : Claire Geraets, médecin généraliste à la maison médicale la Clé, Médecine pour le peuple.
Le logement : Pierre Vanderstraeten, architecte urbaniste ; Coralie Ladavid, assistante sociale à la maison médicale le Gué.
Les médicaments : Mr et Mme Denomerange, l’Impatient (comité d’usagers de la maison médicale La Passerelle).
L’obésité.

Durant tout le week-end : exposition de Roine Jansson

Roine Jansson est peintre en Suède. Il a été mineur dans son pays et cette expérience professionnelle a laissé en lui l’urgence de dire la mine, l’industrie et les gens qui la vivent. Il nourrit son regard sur “un monde dans le monde” économique d’aujourd’hui. Il renvoie ce regard à ceux qui le vivent, le portent et le supportent. Il donne à voir ce regard à ceux qui ne le connaissent que par la voix des journaux qui nous livrent les pertes d’emplois sur le même plateau insipide que celui des morts de guerre quotidiens. Le regard singulier sur des vécus individuels devient dynamique collective, creuset pour une mise en lien, et peut-être de possibles changements ?

Roine Jansson a trouvé dans le nord de la France et en Belgique (dans le bassin liégeois), les mêmes odeurs, les paysages, les marques de ce qui nourrit son travail en Suède. Le résultat du travail pictural qu’il va réaliser en Belgique sera exposé à Liège autour des mois de mai et juin 2008 et en France en septembre 2008.

Les cinq rythmes

Approche globale de développement personnel, incluant les dimensions corporelle, émotionnelle, mentale et spirituelle, la Danse des cinq rythmes nous apprend à approfondir et élargir notre connaissance de nous-mêmes et ainsi mieux accompagner le mouvement de notre vie. Fluide, staccato, chaos, lyrique et calme, les cinq rythmes s’enchaînent pour former une vague continue. Danser cette « vague » nous permet de nous découvrir, de nous libérer et de nous faire du bien. Agréable, bouleversante, profonde, la Danse des cinq rythmes, c’est avant tout danser sa vie. Ce modèle a été élaboré par Gabrielle Roth, danseuse, artiste et enseignante américaine. A travers de nombreuses années d’observation et de relation avec les êtres humains, elle a repéré les principes naturels et universels qui régissent la vie, du matériel au spirituel, qui se révèlent à travers la danse, et elle a découvert que la danse à son tour nous révèle à nous- même.

Une expérience qui peut nous accompagner sur le chemin de notre vie que ce soit par rapport à notre vie intérieure, nos relations avec les autres ou encore notre place dans le monde.

Le lieu

Duinse Polders

voir les autres informations


A télécharger : Dépliant d’invitation en pdf (985 Ko)