Vous êtes ici :
  1. La Fédération
  2. Bureau stratégique
  3. Pionnier de la "médecine au forfait", Marco Dujardin est décédé

Pionnier de la "médecine au forfait", Marco Dujardin est décédé

16 avril 2020

C’est avec une très grande tristesse que nous apprenons le décès de Marco Dujardin, médecin généraliste ayant joué un rôle majeur et précurseur dans la création du forfait en Belgique.

Marco Dujardin fut d’abord médecin à maison médicale Bautista Van Schowen, à Seraing, l’une des premières à pratiquer le forfait. Il fut également l’un des négociateurs de ce type de financement lors de sa création. La Fédération adresse son soutien à ses proches et à sa famille. Marco restera une inspiration pour celles et ceux qui, avec conviction et engagement, œuvrent pour une médecine générale solidaire, intégrée et accessible à tous.

Pour se remémorer son enthousiasme, sa verve, ses combats, ou pour les découvrir, nous vous invitons à voir ou à revoir cette vidéo d’archives dans laquelle il raconte la grande étape de l’histoire des maisons médicales que fut la création du forfait.

A lire également son portrait ci-dessous ou sur le site de la RTBF.

Pionnier de la "médecine au forfait", Marco Dujardin est décédé

Ce n’est pas un nom très connu du grand public, mais le docteur Marco Dujardin a joué un rôle majeur dans l’évolution de la santé publique dans notre pays. Au milieu des années septante, il a été l’une des chevilles ouvrières de la "maison médicale de Seraing", un groupe qui s’est donné le nom d’un militant de l’extrême-gauche chilienne, torturé par la dictature pinochetiste. Son objectif ? Rendre le coût des soins supportable par le petit peuple de cette banlieue ouvrière. Cette équipe très engagée, pétrie d’un idéalisme très soixante-huitard, a été de toutes les innovations, coopérative de patients ou banque de médicaments, notamment.

Mais surtout, elle a été la première à pratiquer le forfait, la première, et quelques temps la seule du royaume à se financer par une sorte d’abonnement fixe, quel que soit le nombre de consultations ou de prestations. Une manière de "délibéraliser" la médecine, de la sortir des habitudes de la tarification à l’acte. Un combat mené au prix d’une opposition frontale, et idéologique, avec les instances jusque-là représentatives des professionnels de l’art de guérir. L’habilité de Marco Dujardin a été, au-delà de ses discours de rupture, et de ses pratiques de rupture, de se concilier des appuis institutionnels, aux mutualités chrétiennes, au syndicat socialiste, pour parvenir, au prix d’intenses négociations auxquelles il a participé, à intégrer le forfait dans les mécanismes de remboursement de l’assurance maladie invalidité.

Le système du forfait est désormais très largement répandu dans de nombreuses maisons médicales, et c’est le quotidien de dizaines de milliers de personnes.


Publié également dans ce contexte sanitaire covid-19 : Pour le meilleur et pour le pire (chronique d’une crise). Par Hélène Dispas, permanente politique à la Fédération des maisons médicales et médecin généraliste en maison médicale.

Sur le même thème

coronavirus