Vous êtes ici :
  1. Administration
  2. Citation aléatoire
  3. Passé soixante ans, quand on se réveille sans avoir mal quelque part, c’est qu’on est mort.

Passé soixante ans, quand on se réveille sans avoir mal quelque part, c’est qu’on est mort.

Ricet Barrier
4 janvier 2007