Vous êtes ici :
  1. Santé conjuguée
  2. Tous les numéros
  3. Les centres de santé
  4. Mémorandum 2018-2019

ÉLECTIONS

Mémorandum 2018-2019


6 décembre 2018, Christophe Cocu

Secrétaire général de la Fédération des maisons médicales depuis 2016.

Dans ce contexte électoral, la Fédération des maisons médicales a listé 10 recommandations et 101 propositions pour une autre politique de la santé. Quels sont les enjeux locaux, régionaux, fédéraux et européens ? Parmi ceux-ci : soutenir une Sécurité sociale fédérale forte et un système de soins cohérent, ainsi que développer une politique du médicament efficiente.

Un système de Sécurité sociale est d’autant plus fort qu’il concerne une population importante. Cela permet de répartir davantage le risque. En diminuant son étendue et en la fractionnant, la sixième réforme de l’état affaiblit notre Sécurité sociale. Plus récemment, le Tax-shift a réduit son financement tandis que des projets tels que les « contrats associatifs » lui soustraient toujours plus de revenus. Le risque est réel qu’à plus ou moins brève échéance une nouvelle opération de détricotage de l’assurance maladie ait lieu, au nom de l’équilibre budgétaire de la Sécurité sociale paradoxalement mis en danger par les politiques pointées ci-dessus.

Par ailleurs, la sixième réforme de l’état a accentué le morcellement des compétences en santé. La politique de santé, et en particulier l’organisation de la première ligne de soins, est du ressort des régions alors que le financement des soins et la politique des hôpitaux sont restés à l’étage fédéral. Cet éclatement entre les différents niveaux de pouvoir brise le lien nécessaire entre préventif et curatif et empêche une vraie politique de santé. Autre conséquence : la mise en place par les régions de politiques de solidarité hors du cadre de la Sécurité sociale, qui cassent la logique de proportionnalité et de progressivité de l’impôt.

Les politiques en santé de ces dernières années, justifiées budgétairement, recouvrent en fait un projet de société où la marchandisation des soins est devenue la norme. En 2017, 900 millions d’euros d’économies ont été réalisées sur le budget des soins de santé. C’est le patient qui paie : diminution du remboursement de certains médicaments, réduction drastique des remboursements pour les personnes souffrant de fibromyalgie, moratoire sur le passage au forfait, mesures d’économies imposées aux hôpitaux compensées par des suppléments d’honoraires qui font s’envoler les primes d’assurance hospitalisation, augmentation du ticket modérateur chez les spécialistes, etc. L’accessibilité des soins est mise à mal. En 2018, une partie importante de la population belge reporte ou renonce à ses soins de base pour des raisons financières.

Le sous-financement des soins de santé, la privatisation et la marchandisation des soins mettent en danger notre système de soins de santé équitable et solidaire. Il risque d’être remplacé par un modèle d’assurances privées à visées lucratives avec sélection des risques, ce qui favoriserait l’éclosion d’une médecine à deux vitesses.

Pour illustrer ces enjeux, voici deux analyses. La première porte sur l’émergence des assurances solidarité ou dépendance dans les régions. La seconde sur la marchandisation du secteur du médicament.

Plus d’infos sur www.maisonmedicale.org/Memorandum.html

Les 10 recommandations de la Fédération des maisons médicales

- Soutenir une Sécurité sociale fédérale forte et un système de soins cohérent.
- Agir sur les déterminants de la santé de manière transversale : la santé dans toutes les politiques.
- Rétablir et renforcer la concertation et la participation citoyenne dans le système de santé.
- Un système de soins de santé échelonné et organisé autour des besoins des patients.
- Une première ligne (ré)organisée.
- Revaloriser les métiers pour une première ligne plus attractive.
- Développer une politique du médicament efficiente.
- Soutenir la création et le développement des pratiques de groupe pluridisciplinaires de première ligne.
- Améliorer l’accessibilité financière notamment via le financement forfaitaire.
- Une informatisation raisonnée, au service de l’humain.

Cet article est paru dans la revue:

décembre 2018

Les centres de santé

Santé conjuguée

Tous les trois mois, un dossier thématique et des pages « actualités » consacrés à des questions de politique de santé et d’éthique, à des analyses, débats, interviews, récits d’expériences...