Vous êtes ici :
  1. La Fédération
  2. Bureau stratégique
  3. Grande Manifestation de la Santé, le 13 septembre 2020 à Bruxelles

Grande Manifestation de la Santé, le 13 septembre 2020 à Bruxelles

10 septembre 2020

La Fédération des maisons médicales soutient le mouvement de la Santé en lutte et vous invite à participer à la Grande Manifestation de la Santé dimanche 13 septembre à 13h à Bruxelles. Rassemblement FMM sur l’esplanade du Carrrefour de l’Europe en face de la Gare centrale.

Patient.e.s, soignant.e.s, syndicats et associations du secteur de la santé s’unissent pour revendiquer un refinancement des soins de santé et s’opposer à la marchandisation croissante de ce secteur.

Quelles sont les revendications portées par la FMM ?

  1. La santé et le soin ne sont pas des marchandises ! Il est inacceptable que la logique de rentabilité prévale parmi les indicateurs associés au financement des politiques publiques en matière de santé.
  2. La crise sanitaire du Covid-19 révèle toute l’importance d’une protection sociale forte. Il faut investir à la hauteur des besoins identifiés et non en fonction d’objectifs économiques prédéfinis.
  3. Le patient et son projet thérapeutique devraient occuper une place centrale dans les soins.
  4. Les déterminants de la santé et la prévention devraient être intégrés dans les politiques publiques, en assurant leur soutien et leur financement au moins à la hauteur des soins dits curatifs.
  5. La coordination entre les différents acteurs du soin et le patient autour du projet thérapeutique devrait être renforcée et considérée de manière transversale, décloisonnée et non hiérarchique.
  6. Le développement à l’échelon local de structures de soins globaux, intégrés, continus et accessibles à tou.te.s doit être soutenu pour appréhender efficacement les défis de santé publique actuels et futurs (liés au vieillissement de la population, par exemple).
  7. L’organisation territorialisée et échelonnée des structures de soins de première ligne, disposant d’une grande autonomie d’action pour s’adapter aux spécificités locales, doit être soutenue.
  8. L’équité et la solidarité doivent redevenir des valeurs centrales dans notre système de soins de santé.
  9. Le financement des hôpitaux doit être clarifié. Les suppléments d’honoraires doivent être régulés et les hôpitaux financés de manière solidaire et équitable par rapport aux dépenses auxquelles elles doivent faire face.
  10. Démocratiser la santé publique  : les choix économiques et sociaux devraient être collectifs, plutôt qu’être l’exclusivité des dirigeants et des experts. Les avis des acteurs de terrain devraient être davantage pris en compte.
  11. Les plus bas salaires des professionnels de santé devraient être revalorisés et la pénibilité de leur travail prise en considération.
  12. Un juste contingentement des professionnels de santé devrait être pensé et adapté aux besoins réels, en portant une attention particulière aux prestataires de la première ligne de soins et à certaines spécialités sous-représentées (la gériatrie et la psychiatrie notamment).

Plus d’infos :