Vous êtes ici :
  1. Santé conjuguée
  2. Tous les numéros
  3. Le patient, partenaire de ses soins et du système de santé
  4. Fin de saison

EDITO

Fin de saison


18 septembre 2019, Fanny Dubois

Secrétaire générale de la Fédération des maisons médicales

Été 2019. Canicule. Les Belges ont voté il y a plus de trois mois. Le Gouvernement bruxellois vert-rouge-mauve a éclos, suivi quelques semaines plus tard par la déclaration politique wallonne de la coalition PS-MR-écolo. Celui de la Flandre peine à bourgeonner et la graine du fédéral en dépend pour être arrosée… Du côté de la santé, on enregistre une incroyable disette de médicaments fondamentaux. Quel paradoxe quand on sait que l’industrie pharmaceutique est l’un des secteurs les plus puissants de notre marché économique ! Ce n’est en fait pas un secret, celui-ci privilégie les exportations vers l’étranger, plus rentables. Quelles conditions pour réguler cette course au profit et pour l’orienter enfin vers le bien-être des citoyens ?

L’été 2019 fête aussi les cinquante ans d’un festival légendaire. Le 17 août 1969 sur la plaine de Woodstock, Jimi Hendrix interprète l’hymne national des États-Unis en ironisant sur les bombardements américains au Vietnam. On n’attendait que 50 000 participants, et c’est finalement près d’un demi-million de hippies qui se sont déplacés pour chanter la liberté. Non pas la liberté individualiste prônée par le marché, mais bien celle qui consiste à s’émanciper des rapports de domination, à gagner en égalité, à retrouver du sens dans l’existence.

Revendications des étudiants, grève des femmes à Herstal, mouvements pour les droits civiques, décolonisation… Ce contexte révolutionnaire était palpable aussi ailleurs dans le monde et, chez nous, il a fortement inspiré les fondateurs des premières maisons médicales. Les idées d’égalité et d’émancipation de différentes formes de domination ont notamment jalonné leur action.

Été 2019, les foyers de guerre au Moyen-Orient continuent de faire des ravages. Chaque jour, le parc Maximilien nous rappelle la détresse des victimes de ces conflits. Pour Amin Maalouf, la société contemporaine a soif de se reconstruire des visions libératrices des identités meurtrières. Il l’a écrit il y a plus de vingt ans, et c’est toujours d’actualité.

Cet article est paru dans la revue:

septembre 2019

Le patient, partenaire de ses soins et du système de santé

Santé conjuguée

Tous les trois mois, un dossier thématique et des pages « actualités » consacrés à des questions de politique de santé et d’éthique, à des analyses, débats, interviews, récits d’expériences...