Vous êtes ici :
  1. Santé conjuguée
  2. Tous les numéros
  3. Bien se loger, mettre sa santé a l’abri
  4. Faire fédération

Edito

Faire fédération


18 juillet 2019, Fanny Dubois

Secrétaire générale de la Fédération des maisons médicales

Inégalités sociales, pénurie des médecins généralistes, marchandisation du système de santé, accroissement des maladies chroniques et des risques psychosociaux… Sous cette législature, des décisions politiques n’ont hélas fait que renforcer ces phénomènes. Citons-en quelques-unes : le tax shift qui réduit le budget alloué aux services publics, à la Sécurité sociale et aux droits du travail ; la loi sur le code des asbl qui leur permet de faire de l’argent via des activités marchandes ; le laxisme face à l’industrie pharmaceutique qui enregistre un dépassement de ses dépenses de sécu de plus de 500 millions d’euros. Sans parler du moratoire imposé à la création de nouvelles maisons médicales au forfait.

Fort heureusement, de belles alternatives citoyennes voient le jour pour rendre ce monde plus durable, juste et solidaire. On pense aux étudiants qui ont pris des risques dans leur parcours scolaire pour la défense de la planète. On pense à la campagne Tam-Tam qui crée de multiples convergences entre associations, ONG, syndicats et mutualités. On pense encore à l’éclosion de nombreuses nouvelles maisons médicales : 40 % de nouveaux membres de la Fédération en dix ans. La preuve que ce modèle de santé primaire intégrée intéresse autant les patients que les professionnels. Aux politiques qui dictent l’austérité et la marchandisation de la société, les citoyens répondent par des choix socialisés et cela nous enchante ! Dans ce contexte, faire fédération est essentiel.

Une fédération, dans le temps, c’était une fête révolutionnaire entre villageois qui fraternisaient. Créer du lien convivial dans la diversité des appartenances territoriales pour se soutenir et défendre une cause commune : inspirant, n’est-ce pas ? Faire fédération, c’est créer du lien, créer du commun dans la diversité. La « Fédé », c’est chaque maison médicale avec son histoire, ses patients, ses soignants, ses accueillantes. Ce sont aussi des permanents politiques, des administrateurs, des animateurs, des formateurs… C’est par les liens qui se tissent entre nous tous que nous nous fédérons, dans le respect de l’autonomie de chacun et de ses singularités. Des liens qui nous permettent de gagner en pouvoir d’agir, individuellement et collectivement.

Cet article est paru dans la revue:

juin 2019

Bien se loger, mettre sa santé a l’abri

Santé conjuguée

Tous les trois mois, un dossier thématique et des pages « actualités » consacrés à des questions de politique de santé et d’éthique, à des analyses, débats, interviews, récits d’expériences...