Vous êtes ici :
  1. Santé conjuguée
  2. Tous les numéros
  3. Les centres de santé
  4. D’Alma-Ata à Astana

ÉDITO

D’Alma-Ata à Astana


10 décembre 2018, Miguel Rosal Martins

permanent politique à la Fédération des maisons médicales

1978. La Conférence internationale sur les soins de santé primaires d’Alma-Ata souligne la nécessité d’une action urgente de tous les gouvernements, de tous les personnels des secteurs de la santé et du développement ainsi que de la communauté internationale pour protéger et promouvoir la santé de tous les peuples du monde.

2018. Les nations du monde entier se sont retrouvées à la Conférence internationale sur les soins de santé primaires pour renouveler leur engagement pris il y a 40 ans. La Déclaration d’Astana trace la voie à suivre pour l’instauration de la couverture sanitaire universelle.

Ce droit fondamental n’est en effet toujours pas acquis, et en Belgique aussi de nombreuses personnes restent en marge du système de santé. « […] au lieu de la santé pour tous, nous avons la santé pour quelques-uns, a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS. Nous avons tous la responsabilité solennelle de veiller à ce que la Déclaration sur les soins de santé primaires adoptée aujourd’hui permette à chacun et à chacune d’exercer partout et en tout lieu son droit fondamental à la santé. » Comme l’OMS, nous affirmons que seul un système de santé basé sur une première ligne efficiente et une pleine accessibilité – financière, culturelle, temporelle ou géographique – pourra répondre à ces défis.

Cette longue période électorale est l’occasion de dépasser les constats. La Fédération des maisons médicales a dressé une dizaine de recommandations essentielles pour assurer un changement des soins de santé primaires. Elles sont assorties de 101 propositions concrètes à mettre en œuvre au niveau européen, fédéral, régional et communal. Un pense-bête pour nos représentants politiques qui, à l’instar de tous les autres États Membres de l’OMS, ont fait le serment d’instaurer des soins de santé primaires durables, de veiller à l’autonomisation individuelle et communautaire, d’aligner l’appui des parties prenantes sur les politiques, stratégies et plans nationaux. Et, avant tout, de faire des choix courageux pour la santé dans tous les secteurs.

Cet article est paru dans la revue:

n°85 - décembre 2018

Les centres de santé

Santé conjuguée

Tous les trois mois, un dossier thématique et des pages « actualités » consacrés à des questions de politique de santé et d’éthique, à des analyses, débats, interviews, récits d’expériences...