Vous êtes ici :
  1. Espace membres
  2. Cat@losanté
  3. Dépendances
  4. Tabagisme
  5. Arrêter de fumer, on peut vous aider

Arrêter de fumer, on peut vous aider

Un projet pour que tout un chacun se questionne sur le tabac et ses conséquences et se fasse porteur d’un message en santé.

Quel est notre point de départ ?

Dans une volonté de renforcer l’action communautaire, la MMA a élaboré plusieurs projets. Cependant nous avons été confronté à une mauvaise stratégie de diffusion d’informations et de ce fait, une faible mobilisation de notre population.

Nous avons alors pris le temps (en 2008) de repenser et retravailler notre politique d’élaboration de projet. Après la mise en place de petites actions pilotes, nous avons constaté que nos patients se sentaient désormais plus concernés.

Forts de nos nouvelles stratégies, nous voulions alors réaliser une action globale visant l’ensemble de nos patients et :

-  créer des milieux favorables
-  élaborer une politique publique saine
-  renforcer l’action communautaire
-  encourager la participation.

La lutte contre le tabac (et les assuétudes) étant une priorité en Communauté française et pour la Fédération des MM, cela nous a paru être un excellent thème de projet en santé.

A qui s’adresse le projet ?

Partant de l’étude du CRIOC (Centre de Recherche et d’Information des Organisations de Consommateurs), l’âge moyen de la 1ère cigarette est 12 ans et 2 mois.

La population visée est donc : toutes les personnes inscrites à la Maison Médicale d’Anderlecht (MMA) de 12 ans et plus.

Quels sont nos objectifs ?

-  l’arrêt du tabac
-  la diminution de la consommation de tabac
-  l’augmentation des tentatives d’arrêt du tabac
-  l’augmentation de la motivation à arrêter de fumer.

Que mettons-nous en place ?

Etape 1 : cartographie tabagique.

Les patients ont été interrogés, avec leur accord, sur leurs habitudes tabagiques lors d’un rendez-vous avec un membre de la MMA (consultation médicale, psy, sociale, infirmière, kiné) Il fallait interroger 670 patients de 12 ans et plus pour obtenir un échantillon représentatif de la population (à 5% d’erreur). Les enfants de plus de 12 ans accompagnés de leurs parents ne seront pas interrogés pour éviter les biais (risque de mensonges quant au tabac devant les parents). Le nombre n’ayant pu être atteint, notre échantillon comporte un %age d’erreur de 12%.

Les questionnaires ont été centralisés par la gestionnaire de projets en santé communautaire et les réponses comptabilisées.

Objectif : une cartographie des habitudes tabagiques des patients de la MMA de 12 ans et plus est établie.

Résultats :

sur 250 patients

214 sont non fumeurs (85,5%) parmi ceux-ci, 30 ont déjà fumé, 4 ont arrêté depuis moins d’un an 12 entre 1 et 10 ans 14 depuis plus de 10 ans

36 sont fumeurs (14.5%) avec une moyenne de 15 cigarettes par personne et par jour

parmi ceux-ci

28 voudraient arrêter 8 avec une faible motivation 8 avec une motivation moyenne 12 avec une forte motivation dans 85% des cas, ils prévoient leur arrêt dans le courant de l’année qui vient.

23 d’entre eux ont deja essayer d’arreter 17 entre 1 et 5 fois 2 entre 5 et 10 fois 4 plus de 10 fois

8 ne veulent pas arrêter de fumer.

Etape 2 : la campagne

Une fois la cartographie tabagique réalisée, nous avons commenceè la campagne en elle-même. Commencement : 2010.

Les populations visées par cette campagne sont :

-  les fumeurs

 qui ne veulent pas arrêter de fumer  qui pensent qu’ils n’arriveront pas à arrêter  qui pense à arrêter, mais…  qui veulent arrêter  qui ont arrêté, mais ont recommencé

-  les personnes qui ont récemment arrêté de fumer (de 1 jour à 6 mois)

Des affiches ont été placées en salle d’attente et dans les cabinets.

Des cartes postales ont été envoyées au domicile de tous les patients de la MMA avec comme mot d’ordre de diffuser l’information, donc d’envoyer les cartes. La diffusion s’étant faite en juillet, période idéale pour les cartes postales

Cinq cartes ont été créées touchant chacune un type de fumeur. Le message final est : quelque soit votre degré de dépendance, nous pouvons vous aider, contactez-nous.

Les patients et les partenaires on fait de nombreux retour positifs de cet envoi. Les qualificatifs sont : "parlant", "choquant", "ca donne envie d’arrêter de fumer tout de suite", "surprenant" Certain nous ont remercié car même si ils ne fumaient pas, ils les ont donné à des amis ou membres de leur famille.

Des consultations tabac individuelles sont prévues chez les médecins.

Le but de l’entretien est de :

-  déterminer où la personne se trouve dans le processus d’arrêt du tabac et de l’aider à le poursuivre
-  déterminer le niveau de dépendance par les tests de Demaria, Fargerstorm et Horn
-  informer des différentes méthodes d’arrêt du tabac
-  aider à déterminer quelle méthode conviendrait
-  aider à se préparer à arrêter de fumer
-  soutenir dans l’arrêt et le maintien de cet arrêt.

Jusqu’à présent, 3 patients ont décidé de commencer les consultations et arreter de fumer. Ils ont tous les 3 dit que les cartes postales les avaient décidés.

Il est ensuite proposé aux patients de participer à un groupe de parole constitué de toutes les populations sans distinction, de façon à pouvoir bénéficier des témoignages et du soutien de chacun, quelque soit son étape du processus.

Il est dirigé par l’infirmière et la psychologue.

Objectifs :les patients fumeurs savent quelles sont les possibilités pour se faire accompagner dans leur cheminement vers une vie sans tabac.

Les possibilités d’accompagnement des fumeurs au sein de la maison médicale sont améliorés et/ou augmentées.

Objectifs complémentaires : des patients fumeurs ou ayant nouvellement arrêter auront envie de se faire accompagner dans leur cheminement vers une vie sans tabac.

Résultats attendus à un mois : des patients seront venus à la consultation pour se faire aider dans leur processus d’arrêt du tabac

Résultats attendus à 6 mois : un groupe de parole aura été créé, regroupant des patients à différentes étapes du processus.

Personne n’a encore désiré se joindre au groupe.

Etape 3 : cartographie tabagique post campagne.

Après 6 mois de campagne, une nouvelle cartographie sera réalisée selon la même procédure que la première, afin de comparer les effets de notre campagne sur les habitudes tabagiques de nos patients. Nous procéderons alors à l’évaluation du projet.

Objectif : une cartographie des habitudes tabagiques des patients de la MMA de 12 ans et plus sera établie 6 mois après le lancement de la campagne.

Résultats attendus pour fin mai : au moins 670 patients de 12 ans et plus auront répondu au questionnaire lors d’une consultation à la MMA.

Le nombre de fumeur aura diminué. La consommation de cigarettes aura diminué. Les essais d’arrêt du tabac auront augmenté. La motivation à arrêter de fumer aura augmenté.

Qu’avons-nous mis en œuvre pour que les patients plus précarisés soient touchés et participent aussi à notre projet tabac ?

Le principe du forfait favorise deja grandement la lutte contre les inégalités et l’accès au plus précarisés. En effet, l’accès à l’information et aux consultations n’a de contrainte que de l’inscription à la MM, aucun payement n’est demandé. De plus, les cartes postales ont été envoyées au domicile de tous les patients. Augmentant de ce fait l’accès à l’information et à la campagne.

Ça se passe quand ?

Etape 1 : cartographie tabagique. De juillet 2009 à juin 2010 Etape 2 : la campagne A partir d’aout 2010 Etape 3 : cartographie tabagique post campagne.De janvier à juillet 2011

Qui collabore au projet ?

Collaborations internes

médecins, infirmière, psychologue, kinés, assistante sociale, aide à la communication en langue des signes.

Collaborations externes

Les patients de plus de 12 ans de la maison médicale désireux d’entrer dans un processus de vie sans tabac

Quelles sont nos ressources ?

Humaines : personnels de la MMA Affiches en salle d’attente Cartes postales au domicile et en salle d’attente Consultations médicales arrêt tabac Suivi psychologique

Quel est notre bilan ?

Il a fallu beaucoup plus de temps que prévu pour la première étape du programme. Le changement dans le personnel médical y est pour beaucoup.

En observant les résultats de la 1ere cartographie, nous avons réorienter notre action. Voyant que 30% des fumeurs ne veulent pas arrêter, nous avons plus insisté sur les catégories de fumeurs invétérés et peu motivés.

Un bilan des bienfaits de la campagne sera réalisé fin 2010.


les cartes postales ont été envoyées avec le message ci joint :

Chers patients,

Dans le cadre d’une campagne d’aide à l’arrêt du tabac, nous avons le plaisir de vous offrir ces 5 cartes postales. Utilisez-les pour vous ou faites parvenir notre message à votre famille, à vos amis, etc. Envoyez de vos nouvelles à partir d’ici ou d’ailleurs.

L’important est de DIFFUSER.

En vous souhaitant de bonnes vacances,

La Maison Médicale d’Anderlecht

Ce projet a reçu le soutien de la Commission communautaire française.