Vous êtes ici :
  1. Espace membres
  2. Cat@losanté
  3. Dépendances
  4. Tabagisme
  5. Accompagnement à l’arrêt du tabac

Accompagnement à l’arrêt du tabac

Depuis 2007, la maison médicale développe un projet tabac qui s’alimente et s’oriente en fonction des évaluations de chaque phase du projet. Il s’inscrit dans le cadre de la prévention des maladies cardiovasculaires.

En 2009, nous avons mis en place des modules d’accompagnement à l’arrêt du tabac pour les patients fumeurs ou ex fumeurs en difficulté. L’objectif est de susciter le questionnement face au tabac, d’accompagner l’intention et la préparation à l’arrêt du tabac.

Quel est notre point de départ ?

Le volet participatif des patients développé en 2007 et 2008 (récolte de témoignages, ateliers d’information, journée mondiale sans tabac,…) et le volet informatif mené avec les professionnels (formation à l’accompagnement, encodage, …)ont montré des réactions positives et des demandes ponctuelles de patients qui ont nourri notre envie de poursuivre le projet. En effet, une personne sur 4 est concernée par la consommation de tabac. La majorité des fumeurs ont moins de 40 ans, sont célibataires, habitent la province du Hainaut et font partie des populations précarisées. Ces différents éléments ont également rendu prioritaires le développement d’action autour du tabac au sein de la maison médicale.

Cette année, nous avons mis en place 6 modules d’accompagnement à l’arrêt du tabac. Chaque module traite d’une problématique particulière en lien avec le tabac. Il est animé par une personne de la santé communautaire, assurant le relais entre l’ensemble des modules, et un professionnel de la santé, spécifique à chaque module.

A qui s’adresse le projet ?

Les fumeurs, les ex-fumeurs en questionnement ou en difficulté par rapport à leur sevrage, quelque soit leur âge, sexe et stade dans leur consommation de tabac. Le public cible est celui de la patientèle de la maison médicale.

Quels sont nos objectifs ?

Dans le cadre du projet financé par la Région wallonne, l’objectif général est de rendre visible pour les patients, les associations partenaires ou pour les autres maisons médicales des démarches possibles d’accompagnement de fumeurs.

L’objectif spécifique des modules d’acccompagnement est de susciter la réflexion sur le tabac, d’établir les fondations du changement de comportement, de mettre en projet les personnes par rapport à l’arrêt du tabac.

Il s’agit d’accompagner les personnes dans ces différentes questions :

o Quelle est mon insatisfaction par rapport au présent ? Ou éclaircir mes propres objectifs

o Quel bénéfice vais-je en tirer sur un plan personnel ? Ou comment mûrir mes motivations

o Comment vais-je m’y prendre, sans rêver ? Ou comment développer mes compétences

Les objectifs opérationnels sont de :

-  Susciter une réflexion sur la consommation de tabac

- Donner les informations et les moyens nécessaires aux participants pour se positionner face à leur comportement tabagique

-  Etablir des liens entre leur expérience de vie et les informations fournies

-  Mettre en valeur les ressources de chacun afin de permettre aux participants de poser des choix sains et cohérents pour eux-mêmes

-  Permettre aux participants de rencontrer des professionnels de la santé dans un cadre convivial et de prévention collective

-  Positionner les professionnels de la maison médicale comme des partenaires privilégiés dans l’accompagnement d’un sevrage tabagique

Que mettons-nous en place

Pas à pas, des thèmes différents ont été abordés dans les 6 modules d’accompagnement à l’arrêt du tabac selon une méthodologie participative des patients. L’accompagnement est centré sur la personne et non sur le problème. Bien que programmé, le contenu des séances a été adapté en fonction des demandes et de l’évolution du groupe.

Voici les thèmes des séances :

Séance 1 : Prise de contact, énoncitation des attentes de chacun, présentation du projet et de la charte du groupe. Outil DVD : sketch de Gad Elmaleh « La cigarette » pour aborder les représentations de chacun face au tabac en fonction de son histoire personnelle.

Séance 2 : Aider les participants à se situer par rapport à leur consommation de tabac grâce à des outils d’évaluation de dépendance et la balance décisionnelle. Aider les personnes à se situer par rapport à leur motivation d’arrêt. Transmettre des informations sur le tabac telles que la composition d’une cigarette, les croyances liées au tabac.

Séance 3 : Donner des techniques de relaxation/sophro pour faire face au stress, exercice de relaxation. Préparer à la journée sans tabac.

Séance 4 : Faire le lien entre l’estime de soi et le fait de fumer, dégager les habitudes associées au tabac, donner des pistes pour changer, parler des risques de rechute.

Séance 5 : Sensibiliser les participants aux pièges alimentaires liés à l’arrêt du tabac par l’invitation d’une diététicienne au module.

Séance 6 : Echanger sur des expériences liées au tabac, synthèse de l’ensemble des modules, évaluer le chemin parcouru par chacun, rendre visible la disponibilité des médecins de la maison médicale pour un accompagnement à l’arrêt du tabac, évaluer les modules.

Pour constituer le groupe de personnes fumeuses, différents moyens de communication ont été utilisés :

- Affichage spécifique pour l’action dans la salle d’attente et les différents cabinets de consultation ; création de dépliants d’information sur ces modules d’accompagnement
- Transmission du messsage par l’ensemble des intervenants de la maison médicale : accueil, médecins, infirmières, psychologue, kiné.

Pour préparer le contenu des modules :

- coordination du projet par la personne de santé communautaire
- réunions du groupe prévention et réunions d’équipe
- information spécifique du projet au sein de chaque secteur de travail
- debriefing entre les 2 animateurs après chaque module

Quand ?

Les 6 modules d’accompagnement ont eu lieu en début d’année 2009. Une nouvelle édition de ces modules sera programmée en début 2010, à raison d’un module par semaine. Ils ont généralement lieu en fin de journée afin de permettre à un grand nombre de personnes d’y participer. Un nombre limité de 12 personnes est prévu afin de favoriser les échanges.

Qui collabore au projet ?

Collaborations internes : Chaque module est assuré par 2 personnes. Le fil conducteur est la présence continue de la personne en santé communautaire qui s’associe avec un professionnel de la santé, différent en fonction de la spécificité du module. L’ensemble de l’équipe pluridisciplinaire est ainsi associée au projet et y prend une part active : médecin, infirmière, kiné, accueil, diététicenne, psychologue.

Collaborations externes : Des structures extérieuses nous ont apporté une aide précieuse pour le contenu, la méthode ou l’apport matériel :

-  L’Observatoire de la Santé du Hainaut
-  Les maisons médicales de Charleroi
-  SEPT asbl
-  Espace Promotion Santé, Fédération des Maisons médicales
-  Centre local de promotion de la santé

Quel est notre bilan ?

Au niveau de la participation, sur 10 personnes inscrites, 7 étaient présentes au 1er module. La participation a été ensuite fluctuante. 4 personnes ont participé à l’entièreté des modules. Au niveau qualitatif, l’évaluation est positive pour l’ensemble des participants. Les attentes des participants ont été globalement rencontrées (méthodes pour arrêter de fumer, techniques de relaxation, travailler la motivation, échange d’expérience, avoir de l’aide, être accompagné,…). Les aspects qui ont été le plus appréciés sont les techniques de relaxation, les conseils alimentaires, les informations sur l’arrêt du tabac, le travail de la motivation et de l’estime de soi. Il ressort également des questionnaires que le travail de la motivation doit passer par les personnes elles-même, sans attendre de « baguette magique » du personnel soignant. Une attente par rapport à des soutiens médicamenteux possibles n’a donc pas été rencontrée, permettant de ne pas reposer tous les espoirs d’arrêt sur ces aides ponctuelles. La formule en groupe par rapport à l’arrêt du tabac semble adéquate d’après les participants car elle permet un échange d’expériences, de trucs et astuces, de ne pas se sentir seul face à cette problématique. Un constat général de bonne ambiance, d’écoute, de respect ressort de ces modules d’accompagnement. Il nous importait en effet que le cadre soit convivial pour que les personnes puissent s’exprimer librement, sans jugement et sans obligation de résultat d’arrêt du tabac.

Nos perspectives ?

Une réédition de ces modules d’accompagnement est prévu pour début 2010. Lors de la journée mondiale sans tabac, un affichage spécifique occupe les locaux de la maison médicale chaque année.


Ce projet a reçu le soutien de la Région wallonne.