Vous êtes ici :
  1. Santé conjuguée
  2. Tous les numéros
  3. Les infirmièr-es sous les projecteurs
  4. Introduction

Introduction


8 février 2016,

Imaginons une scène de théâtre. La pièce s’appelle « Les soins de santé primaires ». Au centre, le patient. Et autour de lui, une série d’acteurs. Médecin, infirmier, kinésithérapeute, psychologue, assistant social,… De la pratique pluridisciplinaire, pour le patient.

On décide maintenant de mettre la poursuite sur les infirmiers en particulier. Focus. Zoom.

C’est quoi le travail de l’infirmier en soins de santé primaires ? Quelle est sa place ? Son rôle, ses spécificités ? Surtout : comment se construit la légitimité d’une profession en pleine ébullition ?

Deux grands ressorts font évoluer le métier d’infirmier et ses principales fonctions : l’évolution des besoins de la population et le besoin de reconnaissance d’une profession toujours en quête d’une plus grande autonomie.

On dressera d’abord, premier acte, un inventaire des enjeux de l’évolution du métier, à partir de l’observation de l’évolution des besoins mais aussi de la confrontation à des métiers proches (aides-soignants, aides à domicile) et d’une fonction innovante : l’infirmière de liaison. On fera également un retour sur l’histoire propre de la reconnaissance du métier d’infirmier, auquel on tentera, par ailleurs, de trouver des sources d’inspiration pour l’avenir à travers le mouvement professionnel des sages-femmes. On découvrira ensuite, en guise de décor de fond, une éthique du soin quotidien : sensible à l’intention derrière les actes, attentive à chaque personne derrière les soins, qui devrait imprégner tant les actes que la politique en soins infirmiers.

Derrière ces enjeux se dessinent deux tensions qui ne se recoupent pas mais s’entrecroisent : entre diversification des professions et polyvalence, entre délégation et collaboration interprofessionnelle. Quels impacts auront les choix en la matière sur l’approche du patient que les infirmiers veulent holistique ? Quelle stratégie de valorisation de la profession adopter selon le modèle de soin que l’on entend privilégier ?

Ces questions trouvent logiquement un écho dans le débat sur une réforme de la formation initiale en soins infirmiers. Le deuxième acte y sera consacré. Quels contenus y introduire, tenant compte des évolutions relevées dans la première partie ? Quel format lui accorder : 4 ans, filière unique, master… ? Des acteurs se positionnent, tant en Belgique qu’au niveau international. Tandis que sur le terrain, des témoins développent une approche pragmatique : chacune à leur manière et avec leurs préoccupations propres, une enseignante et une étudiante indiquent des évolutions possibles dans le cadre institutionnel existant.

Enfin, troisième acte, les maisons médicales offrent un cadre privilégié à l’exercice du métier d’infirmière. Espaces par excellence où peuvent se développer les compétences « non médicales » des infirmiers, les maisons médicales et leur fonctionnement interdisciplinaire bénéficient ou profitent des habiletés d’interface (entre social et médical, entre patient et autres soignants, entre maison médicale et environnement social) des infirmiers. Cherchant à renforcer toujours plus les capacités des patients à être acteurs de leur santé, les infirmiers sont aussi au coeur des tentatives de fonctionnement sur un mode transdisciplinaire. Quant aux rapports avec les médecins, ils sont moins que jamais - et qu’ailleurs - fondés sur l’autorité (fût-elle morale) de ceux-ci sur les infirmiers. Est-ce à dire que l’exercice du métier en maisons médicales puisse contribuer aux évolutions souhaitables du métier d’infirmier en soins de santé primaires ?

Julie Robinson, infirmière membre du bureau stratégique de la Fédération des maisons médicales

Cet article est paru dans la revue:

n° 64 - avril 2013

Les infirmièr-es sous les projecteurs

Santé conjuguée

Tous les trois mois, un dossier thématique, et des pages « actualités », consacrées à des questions de politique de santé et d’éthique, à des analyses, débats, interviews, relations d’événements (colloques, parutions récentes), au récit d’expériences vécues...

Dans ce même dossier