Vous êtes ici :
  1. Santé conjuguée
  2. Tous les numéros
  3. Devenir... Regards sur les vieillissements
  4. interlude littéraire

interlude littéraire


1er septembre 2015,

Julos Beaucarne, Les naufragés de l’Alzheimer.

J’aime ces gens étranges aux trous dans la mémoire
 
Des trous remplis de plaies, présentes ou bien passées
 
Vérités toutes crues remontant en marée
 
Quand les masques ont fondu, que la farce est jouée
 
J’aime ces gens étranges à la mémoire trouée
 
Qui échangent des bribes de leurs vies effacées
 
Voyageurs sans papiers sans qualification
 
Ils sont ce que nous sommes et nous leur ressemblons
 
J’aime ces gens étranges qui repèrent la fausseté
 
Des gestes et des paroles, réclament l’amour vrai
 
Carburent à la tendresse, négligent tout le reste
 
Ils sont vérité nue, ils aiment ou ils détestent
 
J’aime ces gens étranges qui ont le mal d’enfance
 
Comme le mal du pays qu’ils chercheraient en silence
 
Derrière l’apparence de leur mémoire perdue
 
Leurs corps parlent une langue que nous n’entendons plus
 
Julos Beaucarne, Les naufragés de l’Alzheimer.
Cet article est paru dans la revue:

n° 72 - septembre 2015

Devenir... Regards sur les vieillissements

Santé conjuguée

Tous les trois mois, un dossier thématique, et des pages « actualités », consacrées à des questions de politique de santé et d’éthique, à des analyses, débats, interviews, relations d’événements (colloques, parutions récentes), au récit d’expériences vécues...