Vous êtes ici :
  1. Côté maisons médicales
  2. Cat@losanté
  3. Dépendances
  4. Tabagisme
  5. Accompagnement dans la démarche vers une vie sans tabac.

Accompagnement dans la démarche vers une vie sans tabac.

Par le biais de ce projet, nous souhaitons, mieux soutenir nos patients dans leurs démarches vers une vie sans tabac.

Quel est notre point de départ ?

Le point de départ est notre projet "arrêter de fumer ?oui mais comment" débuté en 2007.

A qui s’adresse le projet ?

Le projet s’adresse à nos patients (fidélisés avec Dossier Médical Global) à partir de l’âge de 15ans.

Quels sont nos objectifs ?

1. Resensibiliser nos patients à la problématique du tabagisme afin :

- qu’ils (re)prennent conscience des effets bénéfiques de l’arrêt du tabac sur la santé.

- qu’ils sachent que nos soignants sont là pour les soutenir dans leur projet de sevrage.

2. Restimuler nos soignants à ouvrir la discussion sur le tabac en consultation pour :

- continuer à sensibiliser notre patientèle à la problématique du tabac et à suivre en consultation nos patients fumeurs dans leur démarche d’arrêt (notamment via l’entretien motivationnel).

- poursuivre l’encodage du statut tabagique pour :

° identifier les fumeurs actifs à sensibiliser et ensuite à aider quand ils se diront prêts à arrêter.

° avoir, en 2015, une photographie statistique des proportions de fumeurs actifs/non-fumeurs / anciens fumeurs/ fumeurs passifs.

Ces pourcentages nous aideront à voir si nous avons progressé dans l’aide au sevrage de nos

Que mettons-nous en place ?

1. salle d’attente :

En vue de la journée mondiale sans tabac du 31 mai : Réalisation d’un panneau à placer en salle d’attente.

Avec l’avis de l’équipe : Deux affiches sont disposées en salle d’attente depuis le vendredi 29 mai :

-Une affiche intitulée "Quand un fumeur arrête la cigarette" : élaborée par Angélique notre accueillante, abordant les effets bénéfiques de l’arrêt du tabac. Nous y voyons une image de cigarette le long de laquelle des effets bénéfiques de l’arrêt du tabac sur notre organisme sont indiqués ainsi que, nos risques cardiovasculaires et nos risques de développer des cancers. (Après 20 min : tension artérielle et fréquence cardiaque se normalisent, après 12h : taux de monoxyde de carbone normal,.. après 1an : risque d’insuffisance coronarienne diminuée de moitié, après 2 ans :..)

-Une affiche sur le coût de la consommation de tabac reprenant des exemples concrets : « Consommer un paquet de cigarette par jour pendant" : 30 jours est égal au prix d’un vélo, 1 an, prix de vacances, 5 ans, prix d’une voiture"

Suite à la formation en entretien motivationnel à laquelle à assisté un des médecins de l’équipe et ayant permis le partage d’expériences des projets sur le tabac (et assuétudes) entre les participants : un contact téléphonique avec l’infirmière en santé communautaire de la maison médicale d’Esseghem a eu lieu pour s’ aider de leur affiche.

Un autre outil est également consultable en salle d’attente, à savoir le livre "Arrêts sur image" : témoignages de patients "ex fumeurs" sur leur cheminement et expérience pour arrêter de fumer et leur nouvelle vie sans tabac. (Livre publié en 2014 par la Fondation contre le cancer à l’occasion des dix ans de la création de la ligne tabac stop.)

2. En équipe :

Afin de toujours stimuler l’équipe au projet, nous programmons des temps d’échanges lors de nos réunions d’équipe.

-  Partages d’expériences

-  Retour de formation dont celui de l’entretien motivationnel en 2015 organisé par la fédération des maisons médicales et suivi par un de nos soignants.

3. En consultation :

Les médecins poursuivent leur travail de :

-  sensibilisation en proposant le conseil minimal (Aimeriez-vous arrêter de fumer ? …)

-  accompagnement : Ecoute ; soutien médical dans la démarche de sevrage, entretien motivationnel, test de Fageström, traitement médicamenteux si nécessaire. Référence aux psychologues, tabacologues, pneumologues si besoin.

-  poursuite et réactualisation de l’encodage du statut tabagique des patients à partir de 15 ans : Fumeur Actif/passif/Non-Fumeur /Ancien Fumeur.

Ça se passe quand ?

L’action est réalisée d’octobre à juillet.

Qui collabore au projet ?

L’ensemble de l’équipe de la maison médicale (médecin, kiné, psychologue, accueillant, infirmier)

Quelles sont nos ressources ?

Le FARES, la fédération des maisons médicales, le centre d’aide aux fumeurs restent pour nous des ressources importantes dans la réalisation des projet sen lien avec le tabac.

Quel est notre bilan ?

1. En salle d’attente :

Actuellement les accueillantes n’ont plus de vision globale de la réaction des patients par rapport aux affiches. En effet, par souci de confidentialité à l’accueil, nous avons dû modifier la disposition de notre « accueil-salle d’attente ». Auparavant, formant un seul espace nous avons dû les diviser en deux. Donc, nous avons moins de retours directs des patients sur nos affiches. Nous nous apercevons que lors de campagnes l’équipe se doit d’être plus attentive à questionner les patients sur leur avis.

2. En équipe et en consultation :

Nous estimons positif le travail et suivi des soignants en consultation. Outre le travail des médecins généralistes, la psychologue ainsi que les kinésithérapeutes restent à l’écoute et abordent aussi la problématique du tabac avec les patients. D’où l’importance des réunions dynamiques sur le thème.

Sur une période de 10 jours, notre stagiaire en médecine générale a relevé le nombre de fois où la question du tabac a été évoquée en consultation (patients avec DMG). Chaque médecin l’évoque au moins 1 fois sur sa plage horaire de consultations. Nous obtenons pour les 3 médecins, une moyenne de 13%. Pour les patients avec DMG, 79,5% des statuts tabagiques sont déjà notifiés pour cette même période de 10 jours. Nous constatons qu’en juin 2015, l’encodage atteint 77% de la population cible depuis le début du projet. Nous constatons donc une augmentation de 7% par rapport à fin 2013 où l’encodage avait atteint 70%.

Il y a donc 23% de la population non encodée, cela peut s’expliquer de la manière suivante : Nous constatons qu’il s’agit principalement des jeunes patients âgés de 15 ans à 18 ans. Ils consultent principalement en présence des parents. Nous n’osons donc pas demander s’ils fument devant ces derniers ou sommes accaparés par les demandes familiales pour le jeune en consultation.

En ressortant le listing de la population, un des médecins se rend compte qu’elle a omis d’encoder le statut chez une quarantaine de patients. Certains statuts sont connus pour les autres ce sont également des adolescents consultant en famille. Toutefois, une attention particulière pour identifier le statut de ces 23% est à prévoir. Ensuite parmi les fumeurs identifiés, les sensibiliser et les aider vers le sevrage. En sachant qu’un petit pourcentage restera probablement toujours difficile à sensibiliser.


Ce projet a reçu le soutien de la Région Wallonne

< Accueil Catalosanté

A propos de l'action

Organisée par :
Maison médicale  de Mont-Saint-Guibert
Créée le :
24 novembre 2015
L’action est en cours et est périodique