Vous êtes ici :
  1. Evénements
  2. Activités extérieures
  3. Semaine européenne de lutte contre la privatisation et la commercialisation de la santé

Semaine européenne de lutte contre la privatisation et la commercialisation de la santé

du lundi 1er octobre 2012 au dimanche 7 octobre 2012

Bruxelles
1er octobre 2012

contre privatisation de la santé La Fédération a souscrit il y a quelques mois à la Déclaration de Nanterre contre la privatisation et la commercialisation des services publics et particulièrement de la santé.

Nous sommes associés à cette mobilisation, ainsi que les syndicats, les mutuelles et d’autres organisations.

En Europe et en Belgique, la Santé devient de plus en plus une marchandise, et les Soins de Santé un business ! Comment ?

  • La crise et les restrictions budgétaires ont poussé les Etats à faire encore plus d’économies dans les Soins de Santé. Dans le même temps, la population est fragilisée et les conditions de vie et de travail se dégradent. La réponse des Soins de Santé est de moins en moins bonne au moment où les gens en ont le plus besoin !
  • Ceux qui ont de l’argent réclament la possibilité d’avoir recours à des services de Santé commerciaux très chers mais rapides et efficaces ! Dans le même temps, ils exigent de ne plus contribuer au financement public des Soins de Santé non commerciaux. Le développement de ces services commerciaux se fait donc en fragilisant encore plus les services publics et non marchands.
  • L’Europe considère de plus en plus les « subsides » aux services publics ou non marchand comme des « aides d’Etat » qui sont une entrave à la « libre concurrence ». Dans de nombreux pays, le commercial prend les parties rentables des Soins de Santé et laisse le reste au non commercial : celui-ci devient de moins en moins bien financé et donc de moins en moins bon !

Pourtant le modèle européen est le meilleur !

La Belgique est un des pays où le système de santé est le plus performant. Il est très majoritairement financé par la sécurité sociale (solidaire). Il continue à coûter relativement peu aux malades (même si depuis quelques années, cet aspect se détériore). Il est très efficace (bonne qualité de soins).

Aux États-Unis, là où le financement est quasi exclusivement privé (via des assurances privées), le système coûte beaucoup plus cher globalement et pour les utilisateurs. De plus, il donne de très mauvais résultats en matière de Santé publique. Par contre, les bénéfices engrangés par les assurances privées, les firmes pharmaceutiques et de matériel médical, etc… sont énormes !

Nous refusons de laisser démolir notre modèle !

Nous exigeons des autorités belges et européennes qu’elles :

- renforcent le financement public solidaire via la sécurité sociale ;
- excluent des Soins de santé et de l’Aide aux personnes les opérateurs commerciaux à but lucratif ;
- garantissent l’accessibilité pour tous à des services de santé de qualité ;
- agissent sur les facteurs qui dégradent la santé (conditions de vie, conditions de travail, …).

En Belgique

  • 40% des lits des Maisons de Repos ont été rachetés ces dernières années par des multinationales à but lucratif (Orpéa, Senior Living Group, Armonéa, …) Le transfert du secteur vers les Communautés aggravera encore le sous- financement. Demain, des multinationales contrôleront toute la politique en matière d’hébergement des personnes âgées.
  • Les Hôpitaux sous-traitent de plus en plus de services, et sont de plus en plus mis sous pression par les firmes commerciales (médicaments, matériel médical, …). Certains hôpitaux louent les salles d’opération aux chirurgiens qui viennent avec leur personnel et leurs patients !
  • Par manque de places d’accueil des enfants dans le service public et non marchand, de nombreuses maisons d’enfants a but lucratif voient le jour. Certains réclament jusqu’à 700 euros par mois pour la garde d’un enfant !
  • Un service d’infirmières à domicile (PNS) est coté en bourse !
  • Le développement des titres-service a permis à de nombreuses firmes privées de lancer des services d’aides ménagères. Ce dispositif coûte très cher à la société et bénéficie de déductions fiscales. Dans le même temps, les services non marchands d’aide aux familles ont du mal à s’en sortir, faute de financement suffisant !

La Plateforme Santé Solidarité • ACW • AEFJN • AN des Mutualités chrétiennes• Atelier Santé de Charleroi • Setca-Bbtk • CETRI • CG FGTB • CGSP/ACOD • CNCD-11.11.11 • CNE • CRIOC/OIVO • CSC/ACV • CSC-TSE Ht occ.• Dentisterie sociale asbl • Unité Politiques et Systèmes de Santé dans les pays en développement, ESP-ULB• Fédération des Maisons médicales • Fédération laïque des Centres de Planning familial • Femmes Prévoyantes Socialistes • FGTB/ABVV • FOS/Socialistische Solidariteit • GRAS • International center for reproductive health • IRW FGTB • Médecine pour le tiers monde • 11.11.11-Koepel van de Vlaamse Noord-Zuidbeweging• LBC-NVK • Le monde selon les femmes • Links Ecologisch Forum (LEF) • Ligue des Usagers des Services de Santé (LUSS) • Médecins du monde • Médecine pour le Peuple • Memisa • Mouvement ouvrier chrétien • OKRA • Oxfam Solidarité • Solidarité Mondiale • UCOS • UN des Mutualités socialistes • VSO-Gezondheid vzw • Verbruikersateljee • Vereniging van Wijkgezondheidscentra


A télécharger : Tract semaine mobilisation contre privatisation de la santé