Vous êtes ici :
  1. Côté maisons médicales
  2. Cat@losanté
  3. Dépendances
  4. Tabagisme
  5. Groupe de paroles avec le SEPT

Groupe de paroles avec le SEPT

Quel est notre point de départ ?

Le tabagisme est un problème de santé auquel les médecins, principalement, sont souvent confrontés avec leurs patients.

Depuis plusieurs années, nous sommes attentifs à mieux encoder le statut tabagique des patients et donc à aborder le sujet de la consommation de tabac avec les patients fumeurs.

Toute l’année, des infos sont disponibles en salle d’attente via des folders et auprès des médecins.

Tout le mois de mai, dans le cadre de la journée mondiale sans tabac, nous « boostons » la sensibilisation auprès des patients et l’encodage en y impliquant kinés et infirmières. Pendant cette période, une série de patients a exprimé son intérêt à participer à un « suivi » si nous mettions quelque chose en place à la Maison Médicale.

C’est pourquoi, nous trouvions nécessaire et avions envie d’offrir une réponse concrète d’aide à l’arrêt du tabac aux patients, au sein de la Maison Médicale.

A qui s’adresse le projet ?

A tous les patients fumeurs de la Maison Médicale.

Quels sont nos objectifs ?

- Sensibiliser les patients fumeurs à la possibilité de réfléchir à leur consommation tabagique.

- Offrir la possibilité aux patients au sein de la Maison Médicale de se questionner, de réfléchir à sa consommation tabagique en vue d’un possible arrêt du tabac.

- Accessibilité géographique et financière

Que mettons-nous en place ?

Nous décidons de faire appel à des intervenants extérieurs, pour une première expérience sur le thème du tabac.

Via la fédération des maisons médicales (Valérie Hubens) et la Fares, nous sommes mis en contact avec le SEPT (Service d’étude et de Prévention du Tabagisme)qui nous Présente en réunion d’équipe son module de préparation à l’arrêt du tabac.

Séduits, nous décidons d’organiser ce module dont voici le déroulement :

• 5 séances de plus ou moins 2h, réparties sur 1 mois et demi.

• L’objectif de ce module est de permettre aux participants de :

- questionner leur dépendance et leur ambivalence à l’égard du tabac.

- Mieux cerner, chez eux, pour eux, la fonction de la cigarette, afin d’envisager des réponses alternatives.

- Renforcer les motivations, le sentiment d’efficacité personnelle des participants.

- Solidariser leurs défis, mutualiser les ressources et moyens mis en œuvre au sein du groupe.

- Évoluer sereinement vers un niveau propice à l’action (se trouver prêt à l’arrêt).

Nous pensons déjà au relai en fin de module et le SEPT vient animer une réunion médecin sur l’arrêt du tabac et comment gérer la suite du module.

Voici le contenu de chaque séance :

Séance 1 : sensibilisation du public via une conférence interactive illustrée sur l’imagerie publicitaire.

- Pas d’inscription demandée afin de ne pas mettre la pression et pas de nombre limite.

- Publicité réalisée via affiches et tracts en salle d’attente et dans tous les cabinets, dans le journal et courrier envoyé à 15 patients potentiellement intéressés.

- Les séances ont lieu le soir afin de permettre aux patients qui travaillent de participer.

- 4 mardis de suite et la 5ème à 2 semaines d’intervalle.

Séance 2 : exploration de l’ambivalence + test du taux de monoxyde de carbone.

Séance 3 : scénario d’arrêt… temporaire Préparation à une privation volontaire occasionnelle.

Séance 4 : Un jour sans tabac ? les mini-défis débriefés.

Séance 5 : relance des minis-défis, évaluation du module et projet pour la suite.

séance 6 : séance supplémentaire suggérée par le SEPT mais sans leur intervention, 2 mois après la fin du module, afin de faire le point avec les participants :

- questions en suspens ? projets pour le futur ?

- quelles ressources mises en place pour chacun ?

- bénéfices de l’arrêt du tabac pour certains ? Lors de chaque séance, un psychologue et une tabacologue du SEPT sont présents ainsi qu’un médecin et/ou une infirmière de la Maison Médicale.

Ça se passe quand ?

Les séances se sont réparties sur novembre et décembre 2013.

En février 2014, nous avons repris contact avec les participants, même ceux qui avaient arrêté en cours pour un « after » afin d’échanger sur leur vécu d’ « après » module de mise en projet.

Qui collabore au projet ?

Collaborations internes :

• un médecin et une infirmière de la Maison Médicale pour l’animation

• toute l’équipe de la Maison Médicale pour la diffusion de la pub

• les médecins, kinés et infirmiers, principalement, pour l’encodage et la sensibilisation à l’arrêt du tabac

Collaborations externes :

• Un psychologue et une tabacologue du SEPT

Quelles sont nos ressources ?

- Les ressources matérielles sont un lieu pour accueillir les patients et projeter le documentaire du SEPT : notre salle de réunion qui sert aussi à accueillir nos patients lors des diverses animations.

- Les supports comme l’appareil à CO et la documentation sur l’arrêt du tabagisme était apportés par le SEPT.

Quel est notre bilan ?

A la 1ère séance, de sensibilisation, dix personnes étaient présentes.

6 personnes ont démarré le module et quatre personnes ont participé au module complet (deux personnes ont arrêté pour cause de problème de santé pendant le module).

La confiance s’est vite installée dans le groupe.

Le groupe était hétérogène tant du point de vue des âges que des parcours (deux hommes de 49 et 63 ans et deux femmes de 39 et 60 ans).

La plupart des participants se sont donné de grands défis.

La mise à distance de la cigarette est le maître-mot des défis (arrêter, reculer sa 1ère, ne pas se précipiter sur son paquet en rentrant,…).

Concernant les quatre personnes régulières, elles se sont vues avancer sur le cycle du changement(évalué par les tabacologues, sans outil en particulier).

Les forces :

- la solidarité entre les patients lors des dernières séances

- l’hétérogénéité des participants : une richesse !

- des expériences différentes, échange de trucs, témoignages, conseils,…

- deux participants qui ont arrêté de fumer depuis la fin du module (neuf mois)

- les patients qui continuent à se recontacter et à se soutenir après le module

Les faiblesses :

- Le petit nombre de participants : déception par rapport au nombre de participants vu l’investissement tant du SEPT que de la maison médicale pour l’organisation de ce module.

• Lors de la rencontre deux mois après la fin du module, les 4 personnes étaient présentes, ravies de se retrouver.

Certains avaient déjà repris contact par téléphone pour se soutenir.

Les participants ont témoigné de leur vécu suite à leur arrêt de tabac pour certains.

D’autres ont partagé ce qu’ils avaient déjà mis en place afin de mieux gérer un futur arrêt (ex : yoga).

Ils ont tous échangé des trucs et astuces, se sont motivé mutuellement.

Ceux qui ont arrêté de fumer, ont exprimé leur difficulté face à l’arrêt mais aussi les bienfaits déjà ressentis.

Ils ont prévu de se recontacter par la suite.

Pour le futur, si nous renouvelions l’expérience, nous mettrions des choses en place pour augmenter notre nombre de participants :

• Plus large diffusion de la pub ? Comment ?

• Ouverture à un public plus large que la maison médicale ?

• Collaboration avec une autre maison médicale ? avec la commune ?

• Une quinzaine de patients s’est manifesté depuis notre 1er module…

Nous avons des demandes pour renouveler l’expérience, la décision de proposer à nouveau ce module se prendra incessamment sous peu…

Nous n’avons pas encore pris de décision pour le futur…

Si nous renouvelons l’expérience du groupe, ce sera encore avec le SEPT.


Ce projet a reçu le soutien de la Commission communautaire française.

< Accueil Catalosanté

A propos de l'action

Organisée par :
Maison médicale Kattebroek
Créée le :
1er décembre 2015
L’action est en cours et est périodique