Vous êtes ici :
  1. Côté maisons médicales
  2. Cat@losanté
  3. Dépendances
  4. Tabagisme
  5. Et si on prenait l’air ?

Et si on prenait l’air ?

Comme chaque année, nous développons un thème de prévention sur le tabagisme qui reste un problème de santé important chez un grand nombre de nos patients.

Quel est notre point de départ ?

le point de départ du projet est bien sur la part importante de fumeurs au sein de la patientèle de la maison médicale.

A qui s’adresse le projet ?

Le projet a pour public cible les patients de la maison médicale.

Quels sont nos objectifs ?

L’objectif général était d’amener une réflexion sur la perception de cette dépendance.

Nos objectifs spécifiques :

- Maintenir l’encodage du pourcentage de fumeurs à un taux de 80%. Il est atteint depuis 2013.

- Parler du tabagisme en consultation (échéance « conseil d’arrêter de fumer »). On a atteint 40% de « conseils d’arrêter de fumer ». L’objectif est de l’augmenter à 50%.

- Sensibiliser les patients à la problématique du tabac.

- Sensibilisation au tabagisme passif intrafamilial.

- Rendre l’ensemble de l’équipe de la MM plus active dans la prévention contre le tabac (formation)

- Mise en place d’une échéance « dépistage – groupe à risque – usage/dépendance » (P49) pour les 13-20 ans à faire une seule fois.

Nos Indicateurs :

- Taux d’encodage pour les 11-14 ans, les 15- 44 ans et les plus de 45 ans (cfr DMG +).

- Taux de fumeurs.

- Relevé des données de l’échéance (p49).

- Nombre de cigarettes moyen par fumeur.

- Pourcentage de « conseils aux fumeurs » fait lors de la consultation médicale.

- Retour des patients et des professionnels.
- Nombre de personnes présentes aux ateliers tabac gérés par le plan de cohésion sociale (PCS) de Dison.

Que mettons-nous en place ?

Nous avions défini plusieurs actions à mettre en place. Elles sont reprises ci-dessous :

- Organiser avec le PCS de Dison des ateliers tabac.

- Recherche de prospectus (Centre verviétois de promotion de la santé, CVPS) en lien avec le thème.

- Diffusion de spots tv sur le tabagisme passif à l’accueil.

- Encodage des fumeurs et du nombre de cigarettes par les médecins, infirmière et kinésithérapeutes.

- Disposition des cendriers dans les différents cabinets avec le sigle « interdiction de fumer ».

- Mise à jour de l’échéance « conseil d’arrêter de fumer ».

- Formation pour l’équipe animée par le FARES.

- Modifier le format de notre article sur le tabac (Petit Journal janvier 2015) afin de permettre aux professionnels de la Maison Médicale de distribuer aux patients les lieux et adresses utiles.

(L’article de Margot dans le petit journal est plus centré sur les méthodes pour arrêter de fumer, il sera à modifier un petit peu.)

- Affichage de la campagne dans la salle d’attente.

- Mise à disposition du questionnaire dépendance.

- Effectuer l’évaluation.

Ça se passe quand ?

A partir du mois de janvier.

Qui collabore au projet ?

L’ensemble de l’équipe de la maison médicale.

Quelles sont nos ressources ?

Le Fares, la fédération des maisons médicales ainsi que le CVPS restent des ressources importantes lors de la réalisation de nos projets concernant le tabac.

Quel est notre bilan ?

-  Cette année, nous avons souhaité avoir une approche différente pour aborder le public concernant un débat sur le tabac. En effet, les débats n’avaient vraiment pas de succès. Au lieu d’organiser un ciné-débat, nous avons fait appel à notre partenaire principal, le Plan de Cohésion Sociale de Dison, qui a mis en place des tables rondes.

Le PCS explique rencontrer un public régulier de 5-6 personnes par séance.

A ce stade, nous ne savons pas si leur participation à ces séances ont permis une diminution ou un arrêt de la cigarette.

Notre psychologue ainsi que l’un de nos médecins sont déjà intervenus pour animer, chacun à leur tour, une table ronde permettant ainsi au public de répondre aux questions qu’ils se posent. Les deux professionnels ont vraiment trouvé l’expérience très riche malgré qu’aucun de nos patients n’y participent.

A la Maison Médicale, nous avons pu constater que les gens ont pris connaissance des prospectus liés à ces ateliers mais personne n’a fait le pas d’aller plus loin. On constate donc qu’il n’y a pas de problème de communication mais que cela serait lié à un manque d’intérêt ou d’envie.

-  Notre collaboration avec le Centre Verviétois de Promotion de la santé est toujours importante en matière de documentation. Nous avons encore une fois pu bénéficier des campagnes officielles (brochures) pour étayer notre campagne dans les cabinets et les salles d’attente de notre Maison Médicale.

-  Pour cause de rénovation de notre bâtiment, nous n’avons pas pu profiter de la télévision pour réactualiser la diffusion des spots de prévention officiels sur le tabagisme passif.

-  Un des objectifs de notre campagne tabac de cette année 2015 était le maintien de l’encodage à plus de 80% de l’item cigarette. Cet objectif a été amplement réussi puisque nous sommes même grimpés jusque 84,95% pour les patients de la Maison Médicale de plus de 15ans.

En plus, nous avions souhaité poursuivre l’encodage des habitudes tabagiques chez nos patients âgés entre 11 et 14 ans. Une augmentation du pourcentage de l’encodage de l’ordre de 4% est à noter par rapport à 2014, mais le taux reste faible : 13,33%. Ce taux est à mettre en comparaison avec les 12,50% de patients entre 11 et 14 ans ayant une consommation tabagique régulière.

Pour les plus de 45ans, le taux d’encodage atteint 94,79% pour un total de 38,83% de fumeurs.

Tous les taux d’encodage sont supérieurs à ceux de 2014, l’équipe poursuit donc ses efforts et tend vers le maintien d’excellent taux d’encodage.

- Depuis 2013, nous avons introduit une échéance « conseil d’arrêter de fumer » chez tous nos patients fumeurs. Le but est de pouvoir aborder le tabac au moins une fois par année avec ses patients et de ré-échéancer celle-ci un an plus tard. L’an dernier, nous avions abordé le sujet chez 50,47% des fumeurs. En 2015, une progression de 14,76% a été réalisée !!!

- Le taux de patients fumeurs à la Maison Médicale s’élève à 37,09%, chiffre qui reste très au-dessus de la moyenne belge (25%).

- Le nombre moyen de cigarette par fumeur à la Maison Médicale est de 16,42/jour.

- L’équipe a également reçu une formation réalisée par le FARES et la Fédération. Cette formation avait pour but de légitimer la place de chaque dans les projets de prévention tabac.


Ce projet a reçu le soutien de la Région wallonne.

< Accueil Catalosanté

A propos de l'action

Organisée par :
Maison médicale la Bulle d’air
Créée le :
24 novembre 2015
L’action est en cours et est périodique