Vous êtes ici :
  1. La Fédération
  2. Organes institutionnels
  3. Collège de coordination
  4. Actualités...
  5. Passons à l’alternative ! Soyons courageux ! Engageons-nous !

Passons à l’alternative ! Soyons courageux ! Engageons-nous !

30 septembre 2013

Durant l’été, la Fédération a marqué son soutien à un plaidoyer, proposé par Culture et Développement qui s’intitule « Passons à l’alternative ! Soyons courageux ! Engageons-nous ! Plaidoyer pour un vivre ensemble juste, digne, respectueux et solidaire ».

Nous tenions à le partager.


[extraits du plaidoyer]

Une grande salle.

Sur les tables, des fruits, des légumes, du pain, de l’huile, des jus, du savon...

Dans un coin, deux grands frigos. Avec colis de viande, yaourts, fromages...

Par terre, des caisses. Avec des vidanges : bouteilles de bières et de jus, pots de yaourts ou de confiture...

Des personnes pèsent les produits, vérifient leur commande, échangent des recettes, des conseils...

Des enfants jouent au jardin, d’autres aident leurs parents à remplir leur panier.

Dans le bureau voisin, deux personnes. Une fait les comptes, l’autre tient la caisse...

Dans la file ou sur le seuil, on cause, on se raconte les nouvelles, on propose une activité...

Puis chacun rentre chez soi avec les courses pour la semaine.


Trouvez-vous normal que des personnes doivent consacrer toute leur énergie pour essayer de survivre, pendant que d’autres consomment à outrance des biens matériels souvent superflus ?

Ne sentez-vous pas le malaise ?

Il est temps de passer à l’alternative ! De s’engager ! D’être courageux !

- Mais pourquoi faut-il une telle dose de courage pour prendre distance par rapport au système économique ?

- Pourquoi ne sommes-nous pas plus nombreux à rejoindre la voie des alternatives ?

- Comment résister aux récompenses et cadeaux matériels, alors qu’on gagne tellement à passer davantage de temps ensemble ?

Devenons ensemble les acteurs d’une autre politique : citoyenne, humaine, intelligente et solidaire !

C’est pourquoi, dès à présent :

- Nous réclamons un vrai soutien aux initiatives de distribution en circuits courts, permettant d’écouler localement les produits alimentaires de qualité à un prix abordable.

- Nous réclamons la suppression des charges financières injustement imposées aux agriculteurs dans le cadre de leurs certifications pour une production alimentaire labellisée.

- Nous réclamons la fin du gaspillage alimentaire dans les grands circuits de distribution, avec une redistribution des invendus aux personnes dans le besoin.

- Nous réclamons l’accès pour tous à des logements décents.

- Nous réclamons la reconnaissance et la valorisation des compétences, des savoirs et savoir-faire des moins scolarisés.

- Nous réclamons un soutien concret aux projets novateurs initiés avec, par et pour les personnes dans la précarité, projets qui répondent réellement à leurs besoins.

- Nous réclamons la création de vrais emplois dans ces nouvelles alternatives portées par des personnes fragilisées : pas de sous statut, pas de sous salaires, pas de conditions de travail précaires !

Nous attendons de nos responsables politiques des engagements fermes et courageux, par la mise en œuvre de solutions concrètes. Un dialogue entre associations et élus locaux est nécessaire afin de fédérer les actions, de les ancrer dans les réalités et besoins de terrain.

Engageons-nous collectivement pour un vivre ensemble juste, digne, respectueux et solidaire !

Informations supplémentaires

- www.cultureetdeveloppement.be