Vous êtes ici :
  1. La Fédération
  2. Organes institutionnels
  3. Collège de coordination
  4. Actualités...
  5. Lu, vu et entendu à la manifestation du non-marchand

Lu, vu et entendu à la manifestation du non-marchand

29 novembre 2016

Le 24 novembre en bref, en italique et en images.

Un condensé d’instantanés vus, lus et entendus parmi les 600 patients, travailleurs et amis des maisons médicales bruxelloises, wallonnes et flamandes et des 20.000 manifestants réunis ce 24 novembre.

Le fil rouge ? Se rassembler pour rejeter les mesures d’austérité qui pèsent sur le secteur non-marchand et de la santé. Extraits.


  • C’est une forte mobilisation... "historique" !
  • Vu sur Twitter : "La colère blanche des maisons médicales"
  • J’ai passé une chouette journée... de belles rencontres... J’espère que ça fera bouger les choses...
  • Quand on a parlé de la manifestation aux patients, c’était une évidence pour eux de nous accompagner.
  • "Dans notre maison médicale, on est venu en nombre, on s’est organisé pour assurer un service minimum ; on a essayé de bien expliquer aux patients pourquoi la maison médicale va fonctionner en service réduit aujourd’hui. "
  • "On a mobilisé une vingtaine de personnes, moitié travailleurs, moitié affiliés. Une première pour nous et une occasion de pouvoir échanger sur un autre terrain que celui des soins. Pas de grand débat entre nous, mais une même sensation commune, l’impression partagée que quelque chose ne tourne plus rond, qu’un pas trop loin a été franchi par le gouvernement fédéral, que se battre devient une évidence, que si nous voulons continuer à parler santé entre travailleurs et patients, il faut qu’on ait ensemble les moyens décents pour agir, pour se soigner, pour dispenser et recevoir de soins de qualité..."
  • "Moi je travaille, mais je me considère quand même dans la précarité et je tiens à ma maison médicale, sans elle, j’aurais un problème pour me soigner quand je suis malade..."
  • "Les maisons médicales, c’est de l’or pour nous", Réseau wallon de lutte contre la pauvreté
  • Mais aussi, « Le forfait c’est le progrès », « Les dégâts plus chers que tes économies », « De Block, touche pas à nos richesses », « L’austérité détruit la santé, l’équité c’est la retrouver  »…

À vous ?

Quelque chose vous a marqué ? Envie de le partager ? N’hésitez pas à poster vos commentaires et photos sur la page Facebook ou sur Twitter.

Et ce n’est pas fini, participez également à notre campagne en envoyant un selfie de soutien devant votre maison médicale. Hashtag : #TouchePasàMaMaisonMédicale

Portfolio