Vous êtes ici :
  1. La Fédération
  2. Organes institutionnels
  3. Collège de coordination
  4. Actualités...
  5. Le plan hiver prend fin, l’exclusion des soins continue

Le plan hiver prend fin, l’exclusion des soins continue

Communiqué de presse
4 avril 2012

Cet hiver, 700 patients hébergés au Samu social ont reçu près de 3000 consultations médicales par 120 bénévoles de Médecins du Monde. Parmi ces personnes hébergées en urgence, 52% ne savent pas où aller après la fin du Plan hiver et 37% n’ont aucune couverture sociale.

Les maisons médicales s’associent aux demandes de Médecins du Monde.


Communiqué de presse de Médecins du Monde du 28 mars 2012

C’est une opération sans précédent pour Médecins du Monde : près de 3000 consultations ont été réalisées par plus de 120 bénévoles professionnels de santé (médecins généralistes, infirmiers et accueillants). Durant le seul mois de janvier, nous avons dû assurer plus de 700 consultations. Pendant toute la période du Plan hiver, les bénévoles de MdM ont offert, tous les soirs, des consultations médicales ou paramédicales aux personnes sans-abri hébergées dans les centres du Samu social de la rue Royale et de la chaussée de Charleroi.

« C’est surtout un hiver inhumain que Bruxelles a connu. Et pas uniquement à cause du froid. Par les seules consultations médicales au Samu social, plus de 700 personnes différentes ont été soignées. Cela signifie autant de vies abimées, autant de lendemains incertains. Les chiffres que nous donnons ci-dessous sont un témoignage de la gravité de la situation », insiste Pierre Verbeeren, Directeur général de Médecins du Monde Belgique.

Une mission : soigner et écouter

L’objectif de ces lieux de consultation est de faire des soins curatifs mais aussi, dans la mesure du possible, de la prévention et de référer cette population vers des structures de santé appropriées comme les centres de dépistages, les maisons médicales, les soins de santé mentale… Le lien noué entre des professionnels de santé et cette population en situation précaire passent aussi par des moments d’écoute importants vu l’angoisse, le stress et la souffrance des personnes vivant en rue.

En participant au Plan hiver, l’objectif de Médecins du Monde est de proposer, d’améliorer et de garantir l’accès aux soins de santé d’urgence pour les personnes sans-abri hébergées par le Samu social de Bruxelles. Par son action, MdM vise à intensifier le nombre de consultations (para)médicales offertes aux populations les plus démunies durant les mois les plus froids.

Il est important d’insister sur le caractère « d’urgence » du projet, c’est-à-dire que sa mise en œuvre est conçue comme un « dépannage » pour un public déstructuré par le séjour en rue, et non comme un circuit alternatif se substituant aux médecins généralistes de la région bruxelloise.

Un constat d’exclusion

Ce 1er avril, les dispositifs hivernaux d’urgence prendront fin et les centres d’hébergement seront fermés. La fin de l’hiver n’entraîne pourtant pas la fin de l’exclusion pour ces personnes en grande précarité de logement. « Nos premières analyses montrent que plus de 37% des personnes fréquentant ces centres d’hébergement n’ont pas d’accès aux soins et n’ont pas de médecins généralistes alors que c’est probablement la population la plus fragilisée de notre société et qui en a le plus besoin », s’inquiète le Dr Kathia Van Egmond, coordinatrice médicale des projets en Belgique.

« L’hiver est toujours une opportunité pour toucher cette précarité qu’on ne voit pas spécifiquement le reste de l’année », estime Stéphane Heymans, responsable des projets belges. « Mais c’est chaque fois une opportunité gâchée car nous manquons de temps et de moyens pour réintégrer dans le système de santé et dans les circuits classiques ces personnes parfois gravement malades. Les facteurs d’exclusion, notamment administratif, mais aussi social et culturel, demande du temps pour être supprimés. »

Quelques constats chiffrés

  • 1908 consultations médicales pour 568 patients en 4 mois dans un centre d’hébergement d’urgence (centre du Samu social de la rue Royale).
  • Forte augmentation des consultations en janvier et février (vague de froid).
  • Les problèmes respiratoires étaient le plus reportés (22%), suivi par des problèmes dermatologiques (16%), gastroentérologiques (15%), ostéo-articulaires (15%) et des problèmes de santé mentale (11%). La grande prévalence de maladies de peau reflète des conditions d’hygiène difficiles et un manque d’accès à l’eau.
  • 80% des patients vus aux consultations médicales sont des hommes entre 20 ans et 49 ans.
  • Plus de 55% des patients ont une mutuelle de santé mais souvent pas en ordre (carte SIS ou carte mutuelle belge), 37% n’ont aucun accès aux soins et seuls 5% bénéficient d’une Aide médicale urgente.

Médecins du Monde demande

Médecins du Monde demande que des politiques de santé adaptées soient implémentées pour les personnes en situation précaire ou en précarité de logement.

- Profiter de ces centres d’urgence pour permettre une réintégration aux soins de première ligne et une ouverture des droits pour les personnes n’ayant pas/plus accès aux soins. L’accès aux soins (que ce soit l’offre de soins ou l’accès administratif via le CPAS) est fortement territorialisé. Pour cette population mal logée et en éternel mouvement, cela a pour résultat une complexité administrative qui mène à l’exclusion des soins. Nous demandons que les mécanismes d’accès aux soins soient moins complexes et que les barrières administratives pour cette population soient levées. De plus, il faut renforcer l’offre de soin de première ligne afin que ces personnes fragilisées puissent y avoir accès.

- Mettre en œuvre des politiques de prévention adaptée pour cette population, par exemple : garantir un accès à la vaccination de la grippe dans ce type de centre, garantir un accès facile aux dépistages des maladies infectieuses, etc.

- En connaissant l’impact du logement sain sur la santé des personnes, MdM demande aussi que des solutions plus structurelles soient envisagées pour les problématiques de logement dans les grandes villes. Les centres d’urgence se multiplient sans de véritable relais pour une réintégration à plus long terme.

Plus d’infos

Médecins du Monde

Rue de l’Eclipse 6

1000 Bruxelles

T +32(0)2 648 69 99

F +32(0)2 648 26 96

E-mail info@medecinsdumonde.be

- www.medecinsdumonde.be


Réseau belge de lutte contre la pauvreté (BAPN) se pose également la question : Comment s’est déroulé l’hiver dans les rues de nos villes ?