Vous êtes ici :
  1. La Fédération
  2. Organes institutionnels
  3. Collège de coordination
  4. Actualités...
  5. Le Réseau européen pour le droit à la Santé et contre la commercialisation de la Santé

Le Réseau européen pour le droit à la Santé et contre la commercialisation de la Santé

7 juin 2012

A l’occasion de la conférence de Nanterre, le Réseau européen pour le droit à la Santé et contre la commercialisation de la Santé voit le jour. Et soulève de suite de nombreuses questions et interrogations sur le monde actuel, tel qu’il est géré.

La privatisation et la commercialisation nuisent gravement à la Santé ! Partout en Europe !


Certains membres de la plate-forme d’action santé et solidarité, dont la Fédération, soutiennent cette démarche présentée mardi au cours de la conférence de presse.


- En Belgique, des milliers de lits de maisons de repos pour personnes âgées sont achetés par des groupes financiers.

- En Grèce, des pans entiers du système de santé sont passés dans la sphère privée. Même dans les institutions publiques, il faut désormais débourser 900 euros pour un accouchement. Pendant ce temps, les bénéfices des entreprises médicales privées augmentent. Ils ont grimpé de 150 % entre 1997 et 2005.

- En France, les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) ont radicalement changé de forme : ce sont devenus des produits financiers.

- En Italie, les longues listes d’attente dans les institutions publiques – qui peuvent atteindre jusque 420 jours pour une mammographie – et l’augmentation de plus de 30 % sur les frais d’ordonnance obligent les citoyens à faire appel au secteur privé commercial.

- En Allemagne, le modèle de financement des hôpitaux a été modifié. Il s’agit désormais d’un système de financement à l’acte. C’est la première étape dans le processus de marchandisation des soins. Les acteurs privés des soins l’ont compris : ils détiennent actuellement 30 % des hôpitaux, contre 10 % il y a 10 ans.

- En Espagne, des hôpitaux publics entiers sont fermés. Leur personnel est alors transféré en intégralité dans une structures privée commerciale. Les conséquences sur la qualité des soins et les conditions de travail des employés sont importantes.

- En Pologne, les salaires du personnel soignant sont tellement peu élevés que les travailleurs doivent cumuler plusieurs emplois. Leurs horaires atteignent 60 heures par semaine, avec de nombreuses conséquences sur la qualité des soins et la santé des travailleurs.

Conférence de presse belge du Réseau européen pour le droit à la Santé

Ces 12 et 13 mai, un Réseau européen pour le droit à la Santé et contre la commercialisation de la Santé a vu le jour à l’occasion de la Conférence de Nanterre. Cette conférence a rassemblé des associations et organisations syndicales de 10 pays européens. Ces organisations ont constaté que, de la même façon dans les différents pays, les mêmes mécanismes se mettent en place et aboutissent à :

La marchandisation est en route. Les patients et les travailleurs en sont les premières victimes.

Une déclaration finale a défini les balises des actions coordonnées que le réseau veut mettre en place pour contrer cette évolution. Une première étape a été la tenue d’une conférence de presse coordonnée, ce mardi 5 juin, dans les différents pays participants.

Les différentes organisations belges soutenant l’initiative étaient présentes pour mettre en avant les situations concrètes, en Europe et en Belgique, des dérives de la commercialisation.



A télécharger : Conférence de Nanterre 12 et 13 mai 2012 (pdf, 25k)