Vous êtes ici :
  1. La Fédération
  2. Organes institutionnels
  3. Collège de coordination
  4. Actualités...
  5. La Fédération envoie un courrier à la ministre de la Santé en Espagne

La Fédération envoie un courrier à la ministre de la Santé en Espagne

26 février 2013

Voici le courrier (en français) que nous avons envoyé à la ministre espagnole de la Santé concernant sa proposition de privatiser 27 centres de santé.

Il nous semble utile d’afficher notre solidarité et notre appartenance aux réseaux transnationaux, mais également de rappeler l’importance d’un service public, soutenu par les pouvoirs publics, en matière de soins de santé.


Bruxelles, le 25 janvier 2013

Madame la Ministre,

C’est au nom de nos relations amicales et professionnelles anciennes avec votre pays mais aussi en tant que défenseurs de l’accessibilité aux soins pour tous que nous nous permettons de vous adresser ce courrier. Nous avons lu récemment que la « privatisation de 27 centres de santé » était envisagée.

Nos institutions défendent de façon nationale et internationale les centres de santé de première ligne dans une perspective d’accès aux soins, pour un exercice collectif de qualité, pour l’intégration des soins et de la prévention. Dans ce cadre, notamment, le Secrétariat Européen des Pratiques de Santé Communautaire (Sepsac) a collaboré durant de nombreuses années avec le SemFYC (Sociedad Española de Medicina de Familia y Comunitaria).

Les centres de santé communautaires ont la capacité de réduire les coûts de soins de santé, y compris les coûts publics. Ces structures améliorent l’équité dans la délivrance des soins. Ces structures, grâce au travail en équipe pluridisciplinaire améliorent la qualité des soins. Au total, c’est l’ensemble des paramètres de santé qui progressent. Toute restriction ou privatisation de ce secteur ne peut conduire qu’à une perte d’efficience. Ce qui serait en fait contreproductif au moment où les moyens publics se réduisent.

En France les centres de santé ont connu de longues périodes d’ostracisme, d’incompréhension. Depuis peu d’années, la crise ayant montré ses conséquences, les pouvoirs publics – de droite comme de gauche – ont été amenés à reconnaître l’utilité, les avantages de cette forme de pratique de la santé. Cette forme de pratiques est encore celle promue par l’OMS comme base pour des soins de santé primaires.

En Belgique, les maisons médicales sont reconnues par les pouvoirs publics depuis 1993 et soutenues financièrement de façon règlementaire depuis 1999. Malgré les difficultés financières du pays, de nouvelles structures continuent à être financées et reconnues aujourd’hui.

Au Canada, des centres de santé communautaires sont reconnus et financées par les pouvoirs publics également.

En privatisant des centres de santé, c’est l’accès aux soins qui risque directement d’être mis à mal pour les plus vulnérables. Or, les mesures d’austérité actuelles dans votre pays et partout en Europe mettent déjà fortement à mal ces personnes.

De plus, c’est en soutien à la réaction des professionnels des centres de santé (grève, démission des directeurs de centres de santé en Espagne que précisait l’article du Monde) que nous nous permettons de vous écrire notre inquiétude quant aux conséquences négatives pour l’accès aux soins, et au recul d’une pratique de santé d’avenir, que signifierait la fragilisation du dispositif existant de centres de santé que vous avez la chance d’avoir en Espagne.

Promoteurs déterminés d’un exercice de santé proche des citoyens, accessible, global, apprécié des professionnels qui y exercent, qui se développent dans de nombreux pays, nous souhaitions, Madame la Ministre, vous adresser ce courrier, en espérant qu’il puisse attirer votre attention et contribuer à ce qu’aucune mesure n’affaiblissant vos centres de santé ne soit prise.

Recevez, Madame la Ministre, l’expression de notre très haute considération,

Signataires :

- Pour la Fédération des maisons médicales francophones de Belgique - Isabelle Heymans
- Pour l’Institut Renaudot, France - Marc Schoene
- Pour la Fédération Nationale des Centres de Santé, France - Richard LOPEZ
- Pour le Syndicat de la Médecine Générale, France - Dr Didier Ménard
- Pour l’Association canadienne des centres de santé communautaire / Canadian Association of community health centers – CACHC / ACCSC - Scott Wolfe
- Pour le Secrétariat Européen des pratiques de santé communautaire - Hubert Jamart



A télécharger : Courrier à la ministre de la Santé en Espagne (pdf, 200k)