Vous êtes ici :
  1. La Fédération
  2. Organes institutionnels
  3. Collège de coordination
  4. Actualités...
  5. L’assurance soins de santé et indemnités a 50 ans. Moment idéal pour un check-up

L’assurance soins de santé et indemnités a 50 ans. Moment idéal pour un check-up

10 février 2014

Depuis 1964, l’assurance SSI a considérablement évolué. En 2014, l’INAMI retrace les phases majeures de cette évolution et les efforts fournis pour améliorer la protection sociale en matière de soins de santé et d’indemnités.


Extrait d’un communiqué de presse du 30 janvier 2014.

Mais les 50 ans de l’assurance SSI sont avant tout l’occasion de réfléchir à la pérennité financière du système, à l’accessibilité et à la qualité de l’assurance dans le futur. Plusieurs réflexions sont en cours. Elles serviront de base à un vaste dialogue social au cours des prochains mois.

Des propositions pour l’avenir

Dans la brochure « Repères du passé, balises pour le futur », l’administration de l’INAMI pose des jalons pour l’avenir de l’assurance. Ces balises s’inspirent largement des idées et propositions concrètes faites par des experts et par les principaux acteurs actifs dans la concertation menée par l’INAMI au sein de l’assurance.

Ces propositions s’organisent autour de 10 thèmes essentiels :

  • D’une assurance frais médicaux à un levier pour une bonne santé
  • Protection sociale universelle fondée sur un paquet de soins adaptés et largement accessibles
  • Réduction des inégalités
  • Modernisation de la concertation
  • Changement de paradigme sur le plan de l’incapacité de travail
  • De la qualité, plus que jamais !
  • Réajustement des mécanismes de financement
  • Collaboration : plus que jamais un pilier indispensable
  • Responsabilisation des acteurs
  • L’INAMI, un institut proactif et créatif

L’impact du système d’assurance sur l’économie, la santé et l’équité sociale

Le Bureau fédéral du Plan a étudié l’impact parfois étonnant des soins de santé sur l’économie, la santé et l’équité sociale.

Quelques constats :

  • Depuis 1970, les dépenses publiques de soins de santé par citoyen ont plus que quadruplé, et pourraient s’élever à 10,7% du PIB en 2060.
  • Entre 1970 et 2012, la part des branches d’activité soins de santé et action sociale dans le PIB s’est accrue, passant de 3,2% à 7,8%.
  • Entre 1970 et 2010, l’espérance de vie en Belgique s’est allongée de 8,9 années pour les hommes et 8,2 années pour les femmes, en grande partie grâce au système de soins de santé.
  • Notre assurance soins de santé couvre pratiquement l’ensemble de la population. Les personnes ayant un faible revenu ou un faible niveau de qualification vont au moins aussi souvent chez le médecin généraliste que les personnes disposant d’un revenu ou d’une qualification plus élevé.
  • En Belgique, 6 % des personnes de plus de 50 ans sont confrontées à des contributions personnelles supérieures à 10 % de leur revenu. Dans le quintile de revenu le plus bas, cette contribution s’élève même à 21%, c’est-à-dire nettement plus que dans les pays voisins.

La perception des citoyens

Fin 2013, l’INAMI a pris l’initiative de sonder un échantillon de la population âgée de 18 à 75 ans sur la manière dont elle perçoit l’assurance soins de santé et indemnités et dont elle explique certains phénomènes. Les résultats sont aujourd’hui disponibles pour 3 de ces thèmes (les résultats globaux seront disponibles fin mars). Quelques constats :

  • La satisfaction par rapport aux soins de santé : La population est en générale très satisfaite des soins de santé et de la manière dont les dispensateurs de soins informent leurs patients. La perception est parfois plus négative quant au montant que le patient doit payer lui-même, au nombre limité de maisons de repos et à leurs prestations, au manque d’information lors d’une hospitalisation ou à la disponibilité des spécialistes.
  • Le nombre croissant de personnes en incapacité de travail : Plus de 60 % de la population sondée attribue cette augmentation au stress, aux exigences du travail du monde moderne et à la vie agitée en général. Près de ¾ des personnes estiment que les employeurs et les entreprises doivent réaliser des efforts pour aider les invalides à effectuer un travail adapté.
  • La hausse des coûts des soins de santé : 60 % de la population sondée explique cette hausse par l’augmentation du prix des médicaments et des thérapies, par l’amélioration de la qualité des soins et par le vieillissement de la population. Pour réaliser des économies, la population sondée soutient largement 2 mesures :
    • améliorer l’échange de données entre les dispensateurs de soins
    • prescrire uniquement les médicaments et les traitements les moins chers.

Documentaire « Regards croisés sur 50 ans d’assurance maladie-invalidité »

Un film documentaire rassemble les témoignages de quelques acteurs clés du système de la sécurité sociale : ministres, partenaires sociaux, mutualités, dispensateurs de soins, etc.

Plus d’infos

Le résultat de ces réflexions se trouve sur :

- www.inami.be/news/fr/50-years.htm

  • Brochure « Repères du passé, balises pour le futur »
  • Rapport « La signification sociale des soins de santé » (dès le 4/2)
  • Premiers constats de l’enquête menée auprès de la population
  • Documentaire « Regards croisés sur 50 ans d’assurance maladie-invalidité »
  • Aperçu des événements 2014 sur le thème de l’assurance