Vous êtes ici :
  1. Santé conjuguée
  2. Tous les numéros
  3. Devenir... Regards sur les vieillissements
  4. Interlude littéraire

Interlude littéraire


1er septembre 2015,

Kamel Daoud, Meursault contre-enquête.

Aujourd’hui, ma mère est tellement vieille qu’elle ressemble à sa propre mère, ou peut-être à son arrière- grand-mère ou même à son arrière-arrière-grand-mère. A par tir d’un cer tain âge, la vieillesse nous donne les traits de tous nos ancêtres réunis, dans la molle bousculade des réincarnations. Et c’est peut-être ça, finalement l’au-delà, un couloir sans fin où s’alignent tous les ancêtres, ’un derrière l’autre. Ils attendent simplement, tournés vers celui qui vit, sans mots, sans mouvements, le regard patient, les yeux fixés sur une date.
 
Elle habite ce qui est déjà une sorte d’asile, c’est à-dire dans sa petite maison sombre, avec son petit cor ps ramassé comme un dernier bagage à main. Souvent, ce rapetissement de la vieillesse m’apparait invraisemblable, comparé à la longue histoire de toute une vie. Une assemblée d’ancêtres donc, condensée en un seul visage, assise en cercle, face à moi.
 
Kamel Daoud, Meursault contre-enquête.
Cet article est paru dans la revue:

n° 72 - septembre 2015

Devenir... Regards sur les vieillissements

Santé conjuguée

Tous les trois mois, un dossier thématique, et des pages « actualités », consacrées à des questions de politique de santé et d’éthique, à des analyses, débats, interviews, relations d’événements (colloques, parutions récentes), au récit d’expériences vécues...