Vous êtes ici :
  1. Côté maisons médicales
  2. Cat@losanté
  3. Style de vie
  4. Habitat
  5. De la problématique logement à la rénovation de l’îlot

De la problématique logement à la rénovation de l’îlot

Trop souvent la problématique de l’accès au logement est réduite à la jouissance de quelques pièces pour quelques personnes. Cet abord néglige deux aspects essentiels : le droit au logement est aussi une affaire collective et le logement n’est pas une boîte suspendue au milieu de nulle part. A Tournai, un projet de rénovation s’est mis en place avec la participation d’habitants et d’un collectif d’associations (le DAL) dont les trois Maisons Médicales de Tournai font partie. Il s’insère dans une perspective urbanistique où tous font entendre leur voix pour la création d’un véritable lieu de vie.

Quel est notre point de départ ?

2007-2008 : enquête et émission au DAL (Droit Au Logement pour tous).

En 2007, constatant que la problématique du logement ne faisait que croître, le collectif a réalisé une enquête afin de mettre des chiffres sur une réalité. L’enquête a relevé sur Tournai plusieurs constats malheureux au niveau du montant des loyers et de la part de ces derniers dans les revenus : plus de la moitié de la population interrogée consacre plus de 40% de ses ressources pour le loyer.

Pour faire connaître à tous la réalité en matière de logements sur Tournai et interpeller les responsables politiques, le DAL a eu recours à la presse télévisuelle. La télévision régionale, No Télé, a été sollicitée afin de réaliser une émission communautaire. L’émission s’est déroulée en mai 2008. Plusieurs thèmes ont été abordés parmi lesquels l’avenir d’un site désaffecté depuis de nombreuses années, situé à la rue Cherequefosse dans le quartier Saint-Piat à Tournai et dont le DAL avait entendu dire qu’il allait être mis en vente. Le site appartient à la régie des bâtiments d’Etat. Il est grand de plus de 40 ares. En plein cœur de la ville, il constitue un potentiel unique à Tournai tant au niveau de sa situation géographique, de sa superficie, de son espace vert et de son passé culturel. En effet, il jouxte un terrain de plus de 30 ares appartenant à la commune et dont le potentiel est sous-utilisé. De plus, il est situé à proximité des services et commerces de la ville, la superficie permet d’envisager une certaine mixité tant au niveau du logement que dans les services offerts (associations, commerces, lieux de rencontre, sport…) et la présence d’un espace vert, où se dresse un arbre plus que centenaire, mérite qu’on le sauvegarde. Cet espace est également implanté dans un quartier populaire de la ville qui a pu préserver encore aujourd’hui une âme de quartier et où un sentiment d’appartenance est réel.

A qui s’adresse le projet ?

Aux personnes vivant à Tournai et ne bénéficiant pas de logement.

Quels sont nos objectifs ?

Que ce projet favorise une dynamique dans le quartier.

Que mettons-nous en place ?

Tout le projet initial était donc mis à mal. Nous avons alors demandé et obtenu une rencontre avec Ideta afin de connaître le contenu de leur projet. Nos craintes se sont confirmées en voyant que Ideta voulait occuper 75% de la surface disponible. Ce qui mettait à mal la philosophie même du projet. La révolte commençait à monter…

Non seulement, la Ville nous avait tenu écarté de ce projet mais en plus elle avait utilisé le travail initial du DAL et des habitants pour le dénaturer.

Une réunion d’information auprès de la population a été organisée. Cette dernière a exprimé à nouveau ses besoins en matière de logements et d’espace de rencontre. Une manifestation a eu lieu au conseil communal pour demander une réunion du comité d’accompagnement et une pétition contre le projet d’Ideta a été signée par quelques 1266 personnes en 15 jours de temps. Toutes ces démarches ont été largement relayées par la presse (écrite, radio et télé).

En 2011, le projet d’Ideta a été accepté par la Région wallonne. Nous avons cependant obtenu que celui-ci soit discuté en comité d’accompagnement. Le Creat a été mandaté pour faire une nouvelle proposition de périmètre de remembrement urbain en y intégrant le projet d’Ideta.

Depuis cette période, le DAL et les habitants restent en attente.... Le combat n’est donc pas terminé mais grâce à notre mobilisation, Ideta et la Ville ont accepté de nous réintégrer dans la négociation.

Ça se passe quand ?

Le reportage à la télévision régionale a lieu en mai 2008 et déclenche le projet. Ensuite, le projet se met en place en août et se poursuit jusqu’à maintenant.

Qui collabore au projet ?

- Le DAL et les habitants du quartier.
- Le conseil communal de la ville de Tournai

Quelles sont nos ressources ?

Quel est notre bilan ?

A l’heure actuelle, les travaux n’ont toujours pas commencé ... Le DAL et les habitants ne savent pas où en est le projet ! Cependant, tout au long de ces années, des questions ont pu trouver réponses, des inquiétudes ont été entendues au même titre que des remarques par rapport au projet. Une réelle dynamique s’est créée !

Une chose est sûre, quelque chose s’est ravivé dans le quartier Saint-Piat : la volonté d’agir et de dynamiser le quartier…


Les trois maisons médicales concernées sont : la maison médicale la Venelle, la maison médicale de Tournai et la maison médicale du Gué.

< Accueil Catalosanté

A propos de l'action

Les auteurs :
Aurélie Viseur, Frédérique Canivez, Caroline Callens
Créée le :
12 février 2014
L’action est en cours et est périodique