Vous êtes ici :
  1. Côté maisons médicales
  2. Cat@losanté
  3. Prévention des maladies
  4. Vaccins
  5. Campagne vaccination grippe

Campagne vaccination grippe

Quel est notre point de départ ?

La vaccination grippe est un acte préventif facile à réaliser, qui fait partie intégrante de notre mission de médecin et qui a prouvé son efficacité et sa pertinence. De plus, un remboursement du vaccin est prévu pour les personnes à risque.

A qui s’adresse le projet ?

La vaccination grippe s’adresse aux personnes à risque qui sont : les patients de 65 ans et plus, les patients qui ont une insuffisance rénale ou hépatique ou cardiaque, les patients ayant une insuffisance immunitaire, les patients ayant une maladie respiratoire chronique ou hématologique (drépanocytose, …) et enfin les patients ayant des pathologies musculaires sévères. Ce public visé s’inscrit dans une population à faible revenu, à grande densité d’immigrés dans les quartiers de Schaerbeek – Saint Josse.

Quels sont nos objectifs ?

Notre premier objectif c’est d’informer tous nos patients à risque.

L’objectif secondaire est d’améliorer notre couverture vaccinale (atteindre les 75 %).

Que mettons-nous en place ?

Pour que la campagne soit efficace, il a été décidé d’organiser cette campagne en informant systématiquement toutes les personnes à risque par courrier. Par ailleurs, la campagne est rappelée aux patients lors des consultations chez le médecin et par des affiches en salle d’attente.

Etapes du projet :

  1. identification de la population à risque (juillet)
    1. remise en ordre des dossiers des patients
    2. vérification des encodages des patients à risque
    3. vérification des patients à risque par les médecins (en vérifiant notamment l’adéquation de l’information de la campagne avec la situation de vie du patient),
    4. remise à jour des adresses
  2. prescription des ordonnances par les médecins (août)
  3. préparation du courrier (ordonnance + rédaction de la lettre explicative de la campagne + enveloppe) et envoi par le secrétariat (fin septembre)
  4. rappel de la technique d’encodage à toute l’équipe des soignants
  5. vaccination de l’équipe des soignants
  6. information orale en consultation chez les médecins et les paramédicaux et information par affichage dans les salles d’attentes
  7. vaccination des patients à risque chez les médecins ou chez l’infirmier (permanences prévues à cet effet tous les jours à midi et en fin de journée) et encodage des vaccinations dans les dossiers des patients
  8. évaluation régulière de la vaccination en cours de campagne et en fin de campagne avec formulation de nouveaux objectifs pour l’année suivante.

Ça se passe quand ?

L’organisation de la campagne débute en juillet, l’envoi de la lettre en septembre et la vaccination proprement dite dure d’octobre à décembre.

Qui collabore au projet ?

Nos collaborateurs internes :

L’équipe des médecins collabore avec :

Les évaluations de la campagne sont présentées aux réunions hebdomadaires de toute l’équipe de la maison médicale.

Nos collaborateurs externes :

Quelles sont nos ressources ?

Ressources matérielles :

Pour mener à bien notre projet, l’outil informatique nous est grandement utile (bien que l’on faisait déjà cette campagne avant l’informatisation des dossiers médicaux) en terme de gain d’efficacité (meilleure couverture des patients à risque informés) et de gain de temps (rédaction de la lettre) et de qualité (évaluation régulière de la campagne grâce à l’encodage systématique des vaccinés).

Ressources financières :

Le forfait et la structure de maison médicale nous met à l’aise pour organiser la campagne : temps payé pour le faire, ressources financières pour l’envoi de courrier et infrastructure adéquate (secrétariat, infirmier sous le même toit).

Quel est notre bilan ?

Tout le public visé a été informé depuis 2004 : 0 % de non vaccinés pour cause de courrier non reçu.

Le taux de vaccinés chez les patients de 65 ans et plus est de 62 % en 2006 et de 42 % chez les patients à risque de moins de 65 ans. Le taux de vaccination chez nos patients diabétique de tout âge est de 62 %. Parmi les membres de l’équipe 86 % ont été vaccinés.

L’objectif d’information a été atteint. L’objectif de couverture de vaccination n’est pas aussi bon qu’on l’avait espérer : au lieu d’atteindre les 75 % pour les plus de 65 ans et les diabétiques, nous avons atteint 62 %.

L’impact de la campagne est réel quand on compare l’évolution de la couverture vaccinale à la maison médicale (42 % en 2001) et par rapport à la population générale (40 %).

< Accueil Catalosanté

A propos de l'action

Organisée par :
Maison médicale du Nord
Les auteurs :
Duchatel Lucie
Créée le :
25 septembre 2008
Thème(s): prévention 45 vaccin 8