Vous êtes ici :
  1. La Fédération
  2. Organes institutionnels
  3. Collège de coordination
  4. Actualités...
  5. Austérité et libre échange, à qui profite le crime ? (TTIP)

Austérité et libre échange, à qui profite le crime ? (TTIP)

19 novembre 2014

Actuellement, technocrates et lobbies, avec l’accord du Parlement européen, élaborent dans la plus grande opacité, avec le silence complice des médias, la mise en place du Traité Transatlantique d’Investissement (TTIP).

Le 19 décembre, nous, européens, réapproprions-nous les rues du quartier européen pour dénoncer les politiques d’austérité et les accords de libre échange.

STOP aux traités de libre-échange et à toute forme d’austérité ! POUR une Europe sociale, écologique et démocratique !


Perspectives ?

Ce traité de libre-échange, outre la suppression des barrières douanières entre l’Europe et les États Unis, vise à mettre en place des législations supranationales, forçant l’ouverture des marchés publics, accentuant la mise en concurrence des travailleurs, écrasant les petits producteurs (agricoles et autres), abaissant les normes de protections sociales, sanitaires et environnementales existantes, permettant l’usage de produits chimiques et de méthodes de production aujourd’hui interdites en Europe, empêchant de nouvelles régulations du monde bancaire, surprotégeant la propriété intellectuelle, contraignant les pays du sud à accepter ces rapports commerciaux défavorables à leur souveraineté, donnant le droit aux investisseurs de poursuivre un état devant une justice privée faisant de ce fait payer les citoyens et limitant très sérieusement nos capacités législatives.

Et en Belgique...

Après que le gouvernement Di Rupo ait approuvé le pacte budgétaire qui impose l’austérité à tous les États membres de l’UE, le nouveau remet le couvert et de plus belle ! Le gouvernement Michel nous sert sa recette pour sortir de la crise. Au menu deux ingrédients :

  • L’austérité, c’est-à-dire la réduction des dépenses, la libéralisation des services publics et l’attaque sur l’ensemble des travailleurs/ses (pensions, chômage, index, droit de grève, ...), au nom de la compétitivité et de la rigueur budgétaire.
  • Les accords de libre-échange, comme le traité transatlantique (TTIP), qui – négociés en secret – vont accentuer la concurrence entre les travailleur/ses, détruire l’agriculture paysanne, achever les services publics et livrer la démocratie aux multinationales.

Les deux ingrédients de cette recette empoisonnée (socialement injuste et économiquement inefficace) servent le même projet : profiter de la crise pour détruire nos conquêtes sociales et renforcer le pouvoir des plus riches au détriment du reste de la population.

Rassemblement

L’Alliance D19-20 composée d’agriculteurs, de travailleur/ses, de jeunes, d’écologistes, de féministes, etc. soutient et participe au plan d’action syndical et propose d’y ajouter un encerclement pacifique du sommet européen le 19 décembre à partir de 7h rue de la Loi.

Encerclement du sommet européen ! le 19 décembre, toutes et tous à Bruxelles RDV à 7h - au croisement Av de la Joyeuse Entrée et rue de la Loi (en face de l’entrée du parc du Cinquantenaire côté Schuman).

Si on ne vous écoute pas, faites vous entendre !


Le 19 décembre, nous, européens, réapproprions-nous les rues du quartier européen pour dénoncer les politiques d’austérité et les accords de libre échange.

Plus d’informations

- www.d19-20.be


A lire également : l’article du prochain Santé conjuguée (dossier : la marchandisation au sein de l’Europe) : En réseau contre Goliath ; ou comment faire tomber la lobbycratie, Gaëlle Chapoix. (à paraître fin d’année).