Vous êtes ici :
  1. Documentation
  2. Traces de l’histoire
  3. 1995
  4. 1995 : Santé et gestion, Ambivalences des Centres de santé intégrés
  • 2005 : Je t’aime moi non plus - Malaise en maison médicale
  • 2005 : Les maisons médicales, création de l’éducation permanente
  • 2006 : Discours de clôture du Congrès, Jacques Morel et Isabelle Heymans
  • 2006 : Refonder les pratiques
  • 2006 : Une ligne du temps
  • 2010 : Le Dit de Transimène. Interview de Pierre Mercenier et Harrie Van Balen
  • 2011 : Pratique et politique
  • 2012 : Flashback sur Santé conjuguée
  • 2004 : Briseurs de grève
  • 1964 : La première grève des médecins
  • 1971 : Pour une politique de la santé
  • 1973 : Docteur Liberté, l’histoire du docteur Norman Bethune, de la guerre d’Espagne et de la Révolution chinoise
  • 1981 : Le centre de santé intégré et les maisons médicales, jalons pour les soins de santé primaires
  • 1992 : De la Santé de la Gestion à la Gestion de la Santé
  • 1995 : Vers une réappropriation de la charte des Maisons Médicales
  • 1995 : Santé et gestion, Ambivalences des Centres de santé intégrés
  • 1994 : [Pluri-(transdisciplinarité)]
  • 1997 : Les Maisons de la Santé
  • 1997 : Maisons médicales : un outil de santé pour l’avenir
  • 1998 : Le Forfait
  • 2000 : Les Maisons Médicales dans leur cadre socio-politique d’hier à aujourd’hui
  • 2000 : Etre… mais qui ? Redéfinir la première ligne de soins pour mieux la former
  • 2001 : Santé de proximité à la croisée des chemins ?
  • 2002 : Les maisons médicales : un mouvement critique en crise ?
  • 2003 : Quel avenir pour le secteur ambulatoire de la santé ?
  • 2007 : Histoire des Maisons Médicales

1995 : Santé et gestion, Ambivalences des Centres de santé intégrés

Luc Carton propose un regard critique sur les sens, écueils et contre-sens possibles de l’autogestion dans le mouvement des maisons médicales. Il pointe l’évolution possible en "expérience avancée de la société libérale OU d’une société démocratique". Il éclaire les liens avec le contexte dans lequel nous évoluons, entre autres la crise des rapports du travail, celle des rapports de consommation, celle de la social-démocratie.

Il propose ensuite plusieurs points de levier pour orienter l’action. Il argumente notamment l’importance de trianguler la relation à l’usager en nous rappelant qu’« On en peut pas se limiter à la démocratie interne si on prétend à la démocratie externe ».

Intervention de Luc Carton, directeur de projet à la F.T.U. (Formation Travail Université).

Transcription de l’exposé oral. Document annexe à la préparation du colloque de 1995.

Lire les textes (18 pages, pdf, 1,2Mo)