Vous êtes ici :
  1. Santé conjuguée
  2. Tous les numéros
  3. Course d’obstacles pour soins de santé primaires

Partie 5

Des représentants de la médecine générale (maisons médicales, Domus medica, Groupement belge des omnipraticiens), et un fonctionnaire de l’INAMI, identifient divers freins au développement des soins de santé primaires, dont certains, même si cela parait paradoxal, sont actionnés par la profession elle-même, consciemment ou non.

Des obstacles sociologiques mais aussi professionnels

Vu de l’administration, les obstacles au développement des soins de santé pri- maires sont à rechercher certes dans un certain contexte (...)

Dercq Jean-Paul

médecin, inspecteur général, direction Recherche, Développement et Qualité de l’INAMI.

Les soins de santé primaires ne seront jamais "people"

L’image que donnent d’eux-mêmes les soins de santé primaires est dévalorisante. Ce déficit symbolique renforce et reflète leur infériorisation dans (...)

Dr Olivier Mariage

Médecin généraliste, directeur à la maison médicale le Gué, permanent politique à la Fédération des maisons médicales.

Il faut sauver le médecin généraliste

La profession de médecin généraliste, et avec elle la première ligne de soins est en danger. In fine, c’est la qualité des soins qui est en jeu. (...)

Vanden Bussche Piet

médecin généraliste

Les freins à un développement des soins primaires…

Jusqu’aux premières élections syndicales en 1998, les représentants des spécialistes et en particulier du lobby hospitalier ont dominé (...)

Dr Anne Gillet

médecin généraliste et vice-présidente du Groupement belge des omnipraticiens (GBO).

Voyage à travers Santé Conjuguée à partir des mots-clés

Santé conjuguée

Tous les trois mois, un dossier thématique, et des pages « actualités », consacrées à des questions de politique de santé et d’éthique, à des analyses, débats, interviews, relations d’événements (colloques, parutions récentes), au récit d’expériences vécues...